Vendredi 18 septembre 2020

A la découverte de l’art tribal indien : les peintres Gonds

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 21/05/2020 à 01:05 | Mis à jour le 21/05/2020 à 01:05
art tribal indien gond

Depuis une vingtaine d'années, en France et ailleurs en Europe, on peut découvrir l’art tribal indien au travers d’expositions consacrées à un ou plusieurs artistes. Cet art peut prendre plusieurs formes, mais c’est surtout sous la forme picturale qu’il est parvenu en Occident. Chaque ethnie ou tribu (adivasi en hindi) possède ses propres techniques et styles de représentation liés à ses traditions et à sa culture. 

 

Aujourd’hui, la rédaction vous présente les peintres Gonds avec l’assistance de Christian Journet de l’association Duppata.

 

art tribal indien gond

 

Les Gonds, une des tribus indiennes comptant le plus de membres

Les Gonds sont un peuple hétérogène d'aborigènes de type proto-australoïdes, peut-être apparentés aux aborigènes d’Australie. Ils sont près de 4 millions d'individus, dispersés sur les territoires du centre-est de l’Inde.

Ces peuples qui se nomment eux-mêmes Koitur, c’est-à-dire montagnards, parlent pour la moitié le gondî, une langue dravidienne non écrite, composée d’un grand nombre de dialectes. Chez certaines tribus Gond, la langue originelle a disparu et a été remplacée par le telugu, le marathi ou l’hindi en fonction de la zone dans laquelle elles se vivent. Les Gonds sont constitués en 12 groupes partagés en clans. Ils pratiquent l’exogamie au sein de leurs groupes. Ces différents groupes mènent des styles de vie très différents, certains étant cultivateurs ou pasteurs, d’autres, structurés en castes, danseurs et musiciens itinérants.

Ils sont animistes et croient que les esprits et les divinités vivent dans les pierres et les arbres. La principale est Bada Dev. Dans chaque foyer, elle est représentée par un instrument de musique dont le bois abrite cette toute puissante divinité (source Association Duppata).


 

art tribal indien gond

 

La peinture Gond

Les Gonds n’avaient pas de réelle tradition picturale à l’exception des reliefs d’argile rudimentaire dont les femmes ornaient les murs des maisons avant de les peindre de différentes couleurs argileuses. C’est Jangarth Singh Shyam qui, le premier, a exploité cette forme artistique traditionnelle jusqu’à sa fin tragique en 2001. Jangarth Singh Shyam s’est suicidé au Japon pour des raisons qui ne sont pas totalement connues. L’explication la plus courante indique que, loin des siens, il n’aurait plus supporté la pression commerciale liée à son immense succès (source Association Duppata).

 

art tribal indien gond

 

Parmi les peintres Gonds les plus connus

Voici quelques noms de peintres Gonds dont on parle aujourd'hui en dehors de l'Inde.

  • Jangarth Singh Shyam, le fondateur de l’art contemporain Gond,
  • Venkat Raman Singh Siam, qui a souvent exposé à l'étranger,
  • Anand Singh Shiam, le neveu de Jangarth Singh Shyam, un militant actif pour la défense des droits de son peuple,
  • Rajendra Shyam qui a exposé à Lyon et a réalisé une peinture en hommage à cette ville (voir la vidéo explicative ci-dessous),
  • Durga Bai, une femme peintre dont les illustrations ont fait l’objet de livres pour enfant traduits en français, le plus célèbre étant “La vie nocturne des arbres”,
  • Roshni Vyam, sa fille qui casse les stéréotypes.

 

Roshni Vyam : un bel exemple d’une femme qui contribue à faire exploser la peinture Gond

Roshni Vyam est née en 1994. Elle a réalisé ses premières peintures à partir des histoires que lui racontait sa mère, Durga Bai, une femme illettrée qui parle uniquement le gondî, mais une illustratrice de renom et une conteuse hors pair. 

Les premiers dessins de Roshni Vyam foisonnent de couleurs alors qu’elle n’a que 5 ans. En grandissant, elle essaie de conjuguer les motifs traditionnels avec des éléments plus contemporains. Dans le même temps, ses parents ont à cœur qu’elle apprenne l’hindi et  l’anglais et qu’elle quitte sa tribu pour poursuivre ses études.  

 

art gond roshni vyam
Roshni Vyam

 

Roshni est ainsi devenue la première artiste Gond à obtenir un diplôme universitaire ainsi que le ‘‘Best Graduation Project Award’’ pour son travail en design textile dont elle est très fière. ‘‘Elle appartient aujourd’hui à la troisième génération de peintres Gonds et ne craint pas de renouveler les arts graphiques de sa communauté en cassant les stéréotypes de l’art Gond et en explorant d’autres horizons’’ explique Christian Journet. 


 

vidéo explicative d’une oeuvre Gond: 
 

 

Lire aussi notre article sur l’art pictural Gond : Et si vos poissons d’avril prenaient un air d’art pictural Gond ?


 


Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste), Ou nous suivre sur Facebook.


 

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Tel Aviv Appercu

Israël reconfinée pour trois semaines

Israël se reconfine ce vendredi 18 septembre à 14h, pour une durée de trois semaines. C’est le premier pays à connaître un deuxième confinement depuis le début de la Covid-19.