Mercredi 13 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pari réussi pour l’atelier sur l’insertion sociale des jeunes

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 05/08/2019 à 16:06 | Mis à jour le 23/08/2019 à 16:43
LP4Y workshop Mumbai inclusion jeune

Youth 4 Change Network (Y4CN), un réseau qui rassemble et connecte de nombreuses organisations oeuvrant pour l'inclusion sociale et professionnelle des jeunes & Life Projet 4 Youth (LP4Y), un de ses membres, ont organisé ensemble le jeudi 25 juillet à Mumbai un workshop sur le thème "comment soutenir et améliorer l'inclusion des jeunes adultes ? ». Près de 30 personnes travaillant pour plusieurs entreprises partenaires dont, entre autres, St Gobain, Roquette et Cap Gemini, des ONG et des acteurs institutionnels y ont participé et les échanges sur le thème de l’inclusion des jeunes ont été animés et ont donné lieu à plusieurs perspectives d’évolution. 

Aujourd’hui 89% des jeunes dans le monde vivent dans les économies en développement et 56 % des jeunes qui travaillent demeurent pauvres selon le critère de 1,5 € par jour (source lp4y.org). Y4CN et LP4Y œuvrent pour favoriser l’accès au marché du travail de ces jeunes dans le monde et plus particulièrement à Mumbai. 

 

LP4Y Y4CN workshop Mumbai


L'objectif de l’atelier à Mumbai était de discuter, de partager bonnes pratiques et idées à propos du travail mené en faveur de l'inclusion sociale et professionnelle des jeunes en situation d'exclusion et de voir comment, entre tous les acteurs de cet éco-système d'inclusion des jeunes (associations, entreprises, etc.), il était possible d’aller plus loin ensemble. 

Les participants ont tout d’abord évoqué les défis à relever pour favoriser l’insertion sociale des jeunes :

  1. Manque de connaissances des jeunes : en matière d'hygiène et de sécurité, ce qui peut poser un problème pour un employeur, en particulier dans le domaine alimentaire ; en anglais alors que la maitrise de cette langue est indispensable pour les employeurs ; en matière informatique.
  2. Inadéquation du système éducatif indien aux besoins des sociétés
  3. Manque de compétences chez les jeunes : personnelles(soft skills), notamment comment se comporter au travail, être ponctuel, comment s’exprimer de manière constructive, et émotionnelles, notamment la maitrise de soi.
  4. Les jeunes évoluent dans un environnement peu propice à l’insertion sociale : dépendance face à la drogue, au téléphone portable, aux relations sociales, pression sociale forte et rôle important de la communauté. 
  5. Il est important de motiver les jeunes et de leur faire prendre conscience de ce qu’ils aiment, de leurs intérêts et de la nécessité de travailler pour atteindre leurs objectifs. 
  6. Concurrence forte sur le marché du travail due à la surpopulation. 

 

LP4Y Y4CN workshop Mumbai

 

Les organisateurs ont ensuite défini quatre groupes de travail en se basant sur les défis identifiés : 

  1. Créer un état d’esprit permettant d’aller de l’avant pas à pas

  2. Instaurer un mode survie : contrôler ses émotions et limiter ses addictions. 

  3. Motiver les jeunes : les aider à utiliser à bon escient leur temps libre, les inspirer pour qu’ils se fixent des objectifs, leur permettre de comprendre ce qu’ils aiment.

  4. Favoriser leur intégration dans le marché du travail : travailler sur les compétences personnelles, créer des liens entre les institutions, les entreprises et les jeunes. 

Chaque groupe a discuté des solutions potentielles pour relever ces défis et des solutions concrètes à mettre en place après l’atelier. 

A la fin de l’atelier, il a été suggéré aux différents participants de continuer à discuter plus en avant certains des sujets abordés et de travailler à la mise en place des solutions évoquées entre les organisations présentes.

Youth 4 Change Network, en collaboration avec Life Project 4 Youth organisera un forum en octobre ou novembre sur le thème : “Comment faciliter l’insertion professionnelle des jeunes en situation d’exclusion ?”.

 

LP4Y Y4CN workshop Mumbai

 

“En 2025, un milliard de jeunes adultes vivront en dessous du seuil de pauvreté de 1,9 dollars par jour. Travailler pour l’insertion de ces jeunes est vital pour la survie de la société humaine. 

Afin de réaliser cet objectif, les organisations rencontrent de nombreux obstacles sur le terrain. Alors qu’elles sont souvent isolées et ont de faibles moyens, elles doivent redoubler d’effort pour aider de manière efficace les jeunes. 

En partageant leurs expériences, leurs expertises et leurs connaissances, ces organisations seront capables de travailler ensemble pour les jeunes adultes aujourd’hui exclus de la société. Ainsi, on pourra leur donner les clés pour avoir leur place dans un monde plus humain.”

(Source Y4CN)

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?