Mercredi 28 octobre 2020

Le coronavirus et lepetitjournal.com Bombay sur RFI

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 04/09/2020 à 01:03 | Mis à jour le 04/09/2020 à 01:03
Photo : @simonfrederic57
coronavirus covid inde rfi mumbai

La chronique de l’expatriation de Corinne Mandjou Vivre ailleurs sur RFI, en partenariat avec lepetitjournal.com, aborde le quotidien des Français qui résident hors de leur pays d’origine. Le 30 août, Vivre ailleurs a consacré son émission aux impacts de la crise du coronavirus pour l'édition de Bombay, à écouter ici : Le coronavirus et l'édition du petitjournal.com à Bombay

 

Les principaux changements induits par la Covid-19 sur l'édition de Bombay :

Une équipe de rédaction dispersée suite à la crise sanitaire

Lors de la mise en place du confinement strict en Inde, une partie de l'équipe a rejoint la France. WhatsApp, l’application si prisée par les Indiens, est devenu l’outil de travail essentiel de l'édition de Bombay pour les interviews et les réunions de rédaction.


Une réorientation du contenu

Afin de répondre aux attentes des lecteurs, l'édition a modifié sa ligne rédactionnelle en produisant plus de contenus sur l'actualité comme les fermetures des frontières, les mesures de confinement puis de déconfinement (Covid-19, confinement, déconfinement, le point en Inde)...

La rédaction a aussi réduit les articles portant sur les destinations touristiques en Inde ou les activités possibles à Mumbai pour se concentrer sur le quotidien du confinement en Inde avec des témoignages de Français et d’Indiens (Empathie, espoir, colère, étonnement… les bilans de nos confinés).

 

Un nouveau mode de communication

Depuis le mois d’avril, un podcast court et concis relatant les principales informations de la veille est diffusé trois fois par semaine sur le site et via WhatsApp. Très apprécié par les lecteurs/auditeurs, ce podcast prévu initialement pour la durée du confinement continue d’attirer de nouveaux abonnés en Inde et en France (Confinement : Le Bref du 2 septembre 2020).

 

Une dispersion des lecteurs

De nombreuses familles ont fait le choix difficile de se séparer avec un retour en France pour le conjoint qui ne travaillait pas en Inde et les enfants. Le confinement indien a commencé le 25 mars et, même si de nombreuses activités sont maintenant autorisées, certaines restrictions sont toujours en place, notamment le maintien de la fermeture des écoles jusqu’au 30 septembre. L'édition de Bombay ainsi que celle de Chennai sont ainsi devenues un moyen de maintenir un lien avec l’Inde pour les familles qui l’ont quitté temporairement.


Ecoutez l’émission de Corinne Mandjou sur le lpj Bombay dans son intégralité ici.

 


soutien contribution lecteurs lepetitjournal

Rejoignez le Club des lecteurs contributeurs

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste) ou nous suivre sur Facebook


 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

ARTICLE SPONSORISÉ

Résidence fiscale française et confinement lié à la Covid-19

Quel est l'impact de la durée du confinement sur l'appréciation des critères de résidence fiscale pour les personnes domiciliées hors de France qui sont empêchées de rentrer chez elles ?

Expat Mag

APPEL À TÉMOINS - Le télétravail à l'étranger

Avec la crise sanitaire, de nombreux expatriés doivent travailler depuis chez eux. Comment se déroule le télétravail à l’étranger pour vous, depuis la covid-19 ?