TEST: 3548

Le bref : Tempête de tweets de la diaspora contre l'incitation à la violence en Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 10/01/2022 à 01:01 | Mis à jour le 10/01/2022 à 04:37
twitter storm diaspora indienne appels violence

Du 16 au 19 décembre, lors d’un rassemblement à Haridwar, une des villes saintes hindoues, des discours extrêmement provocateurs incitant à la violence contre les musulmans et contre les chrétiens ont été prononcés.

Plusieurs plaintes ont été déposées et la police a procédé à quelques arrestations. Mais le gouvernement indien est resté muet sur le sujet.

 

Tempête de tweets contre les incitations à la violence en Inde

Samedi 8 janvier 2022, la diaspora indienne a déclenché une tempête de tweets avec le hashtag #StopIndianMuslimGenocide. Plus de 28 groupes de la diaspora indienne dans le monde, hindous, sikh, musulmans, sans confession ont pris part à ces protestations pour forcer le gouvernement indien à réagir. 

 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 10 janvier 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

 

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale