Le bref : Sri Lanka et Xinjiang, l'Inde s'abstient au Conseil des droits de l'homme

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 10/10/2022 à 00:30 | Mis à jour le 10/10/2022 à 00:30
salle du OHCR, le conseil des droits de l'homme des Nations Unies

L’Inde s’abstient au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies sur deux résolutions.

 

Abstention de l'Inde sur une résolution concernant le Sri Lanka

Pour la deuxième année consécutive, l'Inde s'est abstenue lors du vote d’une résolution au Conseil des droits de l'homme des Nations unies qui visait à renforcer le mandat des Nations unies pour recueillir des preuves de crimes de guerre au Sri Lanka et a étendre à deux ans la surveillance de la situation des droits de l'homme dans l’île.

Avant le vote, le ministre des affaires étrangères du Sri Lanka a déclaré que son gouvernement "rejette catégoriquement" la résolution "manifestement inutile”.

La résolution intitulée "Promouvoir la réconciliation, la responsabilité et les droits de l'homme au Sri Lanka" a été adoptée par 20 votes pour. 20 pays se sont abstenus dont l’Inde et le Japon, parmi les principaux créanciers du Sri Lanka et 7, dont la Chine aussi un créancier important, ont voté contre. 

 

Abstention de l'Inde sur une résolution concernant le Xinjiang

L’Inde s’est aussi abstenue sur une résolution qui visait à organiser un débat sur la situation des droits de l'homme dans la région chinoise du Xinjiang. La résolution a été rejetée avec une faible majorité.

Le lendemain du vote, le porte-parole du ministère indien des Affaires Étrangères a déclaré : "L'Inde reste déterminée à faire respecter tous les droits de l'homme. Le vote de l'Inde est conforme à sa position de longue date selon laquelle les résolutions spécifiques à un pays ne sont jamais utiles. L'Inde est favorable à un dialogue pour traiter ces questions”.

 

Une rapporteuse spéciale indienne au conseil pour les droits de l’homme des Nations Unies

Vendredi, le conseil des droits de l’homme des Nations Unies a nommé pour la première fois, une personne originaire d’Asie comme rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée. Ashwini K.P., une Indienne, militante Dalit et professeure de sciences politiques, commencera son mandat de 3 ans le 1er novembre. 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 10 octobre 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale