Le bref : Sommet de l'Asie de l'Est et commémoration des relations ASEAN - Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 14/11/2022 à 00:30 | Mis à jour le 14/11/2022 à 02:49
Photo : @wikimedia commons Government.ru
Le sommet de l'Asie de l'Est

Les actualités en Inde du 11 au 13 novembre 2022

Sommet d’Asie de l’Est et sommet ASEAN - Inde

Dimanche 13 novembre, s’est clôturé, à Phnom Penh au Cambodge, le sommet d’Asie de l’Est, un forum de dialogue stratégique de la région indo-pacifique qui regroupe les 10 pays de l’ASEAN (l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est) et l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Corée du sud, la Russie et les États-Unis.

En même temps, se tenait le sommet ASEAN-Inde. Cette année marque le 30e anniversaire des relations entre l'ASEAN et l'Inde et est célébrée comme l'année de l'amitié entre les 10 pays d’Asie du sud-est et l'Inde.

Dans une déclaration commune, ils ont reconnu les liens anciens entre les civilisations indiennes et celles d’Asie du sud est mais aussi la connectivité maritime et les échanges interculturels, qui se sont renforcés au cours des 30 dernières années, fournissant ainsi une base solide aux relations ASEAN-Inde. L'Inde et les nations de l'ASEAN ont également déclaré renforcer la coopération dans l'économie numérique.

 

Bilan des droits de l’homme en Inde

Jeudi 10 novembre 2022, le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, qui regroupait les représentants d’environ 130 pays, a examiné le bilan de l'Inde en matière de droits de l'homme dans le cadre d’un mécanisme d'évaluation régulier. C'est la quatrième évaluation, la dernière datant de 2017.

L’adjoint du procureur général de l’Inde a dirigé la délégation interministérielle indienne qui a ouvert la réunion en faisant une série de courtes présentations sur les politiques gouvernementales protégeant les droits de diverses communautés marginalisées. 

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a exprimé des inquiétudes sur le statut des militants des droits de l'homme en Inde mais aussi sur les conditions de transfert de fonds en provenance de l’étranger pour financer des ONG en Inde qui sont régies par la loi FCRA. Il a aussi appelé à une révision urgente des lois anti-terroristes et plus particulièrement la loi UAPA (Unlawful Activities Prevention Act) pour renforcer la liberté d'expression. Et comme lors des cycles précédents d’évaluation, les membres de l'Union européenne ont demandé l'abrogation des lois anti-conversion promulguées par les gouvernements de divers États.

 

 

Le bref du 14 novembre 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale