Le bref : Bientôt une pénurie de blé en Inde ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 24/08/2022 à 00:30 | Mis à jour le 25/08/2022 à 19:02
un paysan indien récoltant du blé

Il y a quelques jours, un rapport de la société Bloomberg affirmait que l’Inde sera bientôt obligée d’importer du blé pour couvrir les besoins de sa population. Le ministère de l'Alimentation et de la Distribution publique a réfuté formellement cette rumeur, affirmant qu'il n'existe aucun projet d'importation de blé en Inde.

 

Les récoltes de blé indien plus faibles que prévues

Selon la Food Corporation of India (FC), le stock total de blé de l'Inde au 1er août 2022 est inférieur de moitié à celui d’août 2021. Le ministre de l'agriculture a reconnu devant le Parlement au début du mois que "les achats de blé par le gouvernement ont diminué en raison de l'augmentation des achats de blé par les négociants, le prix du marché du blé ayant augmenté en raison de la situation géopolitique internationale", en référence à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 

 

Mais ce n’est pas la seule raison, l’été caniculaire de mars à mai 2022 a entraîné une baisse des rendements de blé de plus de 11,5 % au Pendjab - le plus grand État producteur de blé de l'Inde. À Indore, considéré comme l'un des principaux marchés du blé, un quintal coûte près de 2 400 roupies, ce qui est supérieur au prix de soutien minimum (MSP) de 2 015 roupies par quintal fixé par le gouvernement. Habituellement, à cette époque de l'année, les prix sont déprimés en raison de l'arrivée de nouveaux stocks de blé de la saison de récolte post mousson.

 

Les agriculteurs mécontents ont manifesté à Delhi

Lundi, le SKM, le syndicat regroupant plusieurs organisations d’agriculteurs qui avait été sur le devant de la scène lors des manifestations de l’année dernière et d’autres groupes ont organisé une grande manifestation à Delhi pour demander au gouvernement d’accéder à leurs requêtes qu’ils n’ont cessé de réitérer depuis septembre 2020.

En novembre 2021, le gouvernement a supprimé les réformes contestées par les agriculteurs mais toutes leurs autres demandes sont restées en suspens.

D’importantes forces de police ont été déployées dans la capitale ce jour-là et les contrôles de police intensifiés ont entrainé des embouteillages massifs. Fort heureusement, la manifestation s’est déroulée dans le calme malgré quelques arrestations temporaires d’agriculteurs. 

 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 24 août 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale