Mercredi 19 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La crise de l'oignon s'immisce dans la politique

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 13/10/2019 à 17:38 | Mis à jour le 13/10/2019 à 22:16
Photo : Credit : John Hoey from Framingham, MA, United States
oignons inde mumbai exportations

L’interdiction d’exporter des oignons mise en place par le gouvernement  a stoppé brutalement la flambée des prix au kilo, mais a généré en retour une grogne inquiétante chez les producteurs, en particulier dans le Maharashtra, État en pleine période électorale.

 

Dans le Maharashtra, s’il n’y a pas de légumes ou si on n’a pas les moyens d’en acheter, on mange du pain avec de l’oignon, “kanda bhakari. 

Dr Mohseena Mukadam, historien.

 

Le prix du kilo d’oignon, ingrédient de base dans la cuisine du nord de l’Inde, constitue un vrai baromètre pour les politiciens, car les électeurs des régions consommatrices sont les plus nombreux et sont donc un réservoir de voix à ménager. Il est souvent utilisé comme argument dans les campagnes électorales. Selon la BBC, Indira Gandhi s’est servi de la flambée des prix de l’oignon comme argument contre ses opposants lors des élections de 1980 qu’elle a remportées.

La montée des prix a déclenché une réaction rapide du gouvernement afin de préserver les votes issus des Etats du nord de l’Inde. Mais, l’interdiction d’exporter n’a pas été bien reçue par les producteurs d’oignon qui voient ainsi une partie de leurs revenus s’envoler. Or, un grand nombre réside dans le Maharashtra qui doit élire son nouveau parlement le 21 octobre.

 

L’oignon est le légume le plus exporté par l’Inde. Selon les statistiques du gouvernement, 2,3 millions de kilos d’oignon ont été vendus en dehors du pays durant la dernière année fiscale. Le Bangladesh est le principal importateur d’oignon indien et les relations entre les deux pays se sont refroidies après l’annonce du gouvernement, de même avec le Népal qui dépend aussi de l’oignon indien.

 

Dans sa volonté de réguler les prix au kilo de l’oignon, le gouvernement central a de plus limité les quantités qui peuvent être stockées par les intermédiaires et leur a enjoint de vendre tout ce qui était au dessus de la limite d’entreposage. Cela a augmenté la grogne dans le Maharashtra, État dans lequel transite une grande partie de la production.

 

Tweet du gouvernement central sur les plafonds pour les stocks d’oignon

 

Nombreux sont ceux qui murmurent aujourd’hui que l’Etat a pénalisé les fermiers au profit des consommateurs. 

“Ce sont les producteurs qui vont subir le contrecoup de cette mesure qui vise à maintenir les consommateurs heureux. L’inflation a été limitée, mais qu’en est il des millions de personnes qui cultivent l’oignon ?” a déclaré un spécialiste des politiques alimentaires du Punjab.

 

 

Nous vous recommandons

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

scoubidou lun 14/10/2019 - 01:14

La crise de l,oignon , C,est a vous faire pleurer.....

Répondre
Commentaire avatar

Bricouille jeu 28/11/2019 - 20:09

Bravo pour cette tres tres bonne blague, j'etais plie de rire. Continuez!

Répondre

Actualité en Inde

Chennai Appercu
ALERTE INFO

Covid-19/Coronavirus: le point sur les restrictions de voyage en Asie

17 février 2020, les pays d’Asie continuent de mettre en œuvre des restrictions supplémentaires sur les voyages et des mesures de dépistage dans les plateformes de transport. On fait le point.

Que faire à Bombay ?

ART

Bollywood s’affiche dans la rue grâce à Ranjit Dahiya

Depuis une dizaine d’années, le street art a pris son essor à Bombay. Le street artist Ranjit Dahiya fondateur de Bollywood Art Project (BAP) nous en dit plus sur ses œuvres qui sortent Bollywood...

Expat Mag

Londres Appercu
INTERVIEW

Confessions intimes de Matthieu Chedid avant son concert à Londres

A quelques semaines de son concert à Londres, Matthieu Chedid se confie à notre journal pour évoquer ses 20 ans de carrière et nous parler de son album « Lettre Infinie ».