Talents d’équilibrisme pour l’Inde dans la crise ukrainienne

Par Rozenn Richardeau | Publié le 08/02/2022 à 01:01 | Mis à jour le 08/02/2022 à 01:01
Photo : @ Facebook India in Ukraine
Anniversaire des 30 ans de relations Inde Ukraine

Depuis plusieurs mois, la crise à la frontière entre la Russie et l’Ukraine retentit de plus en plus fort, et ce, jusqu’en Inde. Alors que les troupes russes s’amassent à la frontière avec l’Ukraine et que les Etats-Unis demandent à la communauté internationale de se positionner, l’Inde ne se prononce toujours pas officiellement sur quel camp elle soutient.

 

L’Inde s'abstient au Conseil de Sécurité de l'ONU au sujet de l'Ukraine

Il nous a fallu attendre près de deux mois depuis le début de cette crise pour enfin entendre une déclaration de la part du Gouvernement Indien sur la situation. Après des semaines de silence radio, l’Inde prend la parole le 28 Janvier pour appeler à « une résolution pacifique de la situation grâce à des efforts diplomatiques soutenus pour la paix et la stabilité à long terme dans la région et au-delà ».

 

En plus de cette déclaration sans prise de position, la diplomatie indienne a malgré tout recommandé à ses ressortissants (près de 18 000 Indiens vivant sur le sol ukrainien) de faire preuve de vigilance et de s’enregistrer auprès de l’ambassade à Kiev en cas de besoin d’assistance. 

 

 

 

A la suite de ces annonces, les Etats-Unis ont appelé, le lundi 1er février à organiser une rencontre au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour discuter de la situation de l’Ukraine, déclarant que le rôle du Conseil de Sécurité était de prévenir tout combat qui menacerait la paix et sécurité internationales. Selon les règles du Conseil de Sécurité, un vote des Etats doit être organisé pour décider de la tenue de ce genre d’entrevue. 9 votes positifs sont alors nécessaires pour commencer à planifier le rendez-vous. 

 

Sur place, le représentant Indien au Conseil de Sécurité a encore une fois insisté sur le besoin de paix durable dans la région : « l'intérêt de l'Inde est de trouver une solution qui permette une désescalade immédiate des tensions, en tenant compte des intérêts de sécurité légitimes de tous les pays et visant à assurer la paix et la stabilité à long terme dans la région et au-delà. » La diplomatie Indienne tâtonne et omet de mentionner le nombre important de troupes russes postées sur la frontière ukrainienne. 

 

Finalement, 10 pays ont voté pour ce rendez-vous au Conseil de Sécurité. La Chine et la Russie se sont positionnés contre. L’Inde fait partie des trois pays qui se sont abstenus.   

 

Les annonces et actions de l’Inde ne sont pas sans rappeler le discours de 2014, après l’annexion de la Crimée par la Russie. A cette époque, Shivshankar Menon, le conseiller à la sécurité nationale, avait seulement annoncé que « la Russie avait des intérêts légitimes en Crimée ». 

 

Les bureaux de la mission indienne à l'ONU
Les bureaux de la mission indienne à l'ONU

 

Pourquoi ce non-positionnement de l’Inde sur la question ukrainienne ? 

Pour l’Inde, la situation est critique au vu de ses relations étroites avec, à la fois la Russie, mais aussi les Etats-Unis et les possibles répercussions des alliances de ces deux Nations avec d’autres pays. Dans ses prises de position, le gouvernement essaie ainsi de rester neutre quant à la situation et espère que la crise se résoudra sans conséquences sur la politique étrangère indienne. 

 

La Russie fournisseur d'armes à l'Inde

D’un côté, la Russie est, notamment, un partenaire de premier plan pour la défense indienne. Plus de 80 % des armes et de l’équipement militaire de l’armée indienne provient de ce pays. C’est par exemple le cas des nouveaux systèmes de missiles de défense aérienne S-400, que l’Inde a récemment acheté à la Russie. 

Par ailleurs, le positionnement de la Chine, qui soutient ouvertement la Russie, complique la situation régionale pour l’Inde. Si la situation est amenée à dégénérer, la Chine soutiendrait alors la Russie et un axe Russie – Pakistan – Chine pourrait se créer, ce qui ne serait pas dans les intérêts de l’Inde.

 

Les Etats-Unis représentent un contre pouvoir à la Chine dans la zone Asie Pacifique

De l’autre côté, les Etats-Unis participent à contrecarrer cette influence chinoise dans la zone Asie Pacifique, servant les intérêts indiens. Si le conflit venait à éclater en Ukraine, la présence américaine dans la zone pourrait être déplacée et l’équilibre pourrait potentiellement basculer à l’avantage de la Chine. 

 

La participation au Quad oblige l'Inde à une certaine neutralité

Enfin, la place de l’Inde dans ce qu’on appelle le « Quad » (Dialogue quadrilatéral sur la sécurité) dans le cadre d’un dialogue de sécurité stratégique entre les Etats avec l’Australie, le Japon et les Etats-Unis, complique une prise de position indienne contre ses partenaires régionaux qui maintiennent un équilibre fragile face à la Chine.   

 

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons affaire à une Inde qui incite à la désescalade des tensions, tout en prenant garde à ne pas prendre position pour l’un ou l’autre camp et espérant que les fragiles équilibres tissés par la diplomatie indienne dans la région n’en soient pas affectés. Affaire à suivre … 

 

Rozenn Richardeau

Rozenn Richardeau

Installée depuis fin 2019 en Inde pour travailler sur des projets de certification bio et de durabilité pour l'agriculture Indienne, Rozenn a trouvé dans ce pays une source quotidienne d'émerveillement et de découverte.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale