Dimanche 25 octobre 2020

Depuis le 31 octobre, l’Inde ne compte plus que 28 Etats

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 03/11/2019 à 19:20 | Mis à jour le 04/11/2019 à 17:05
Photo : Les deux nouveaux territoires de l'Union indienne qui remplacent l'Etat du Jammu et Cachemire - Twitter
Jammu Kashmir Ladakh territoires

Au mois d'août 2019, le ministre de l'intérieur a annoncé l’abolition de l’article 370 de la constitution qui conférait un statut spécial à l'état du Jammu et Cachemire et la décision du gouvernement indien de scinder l’etat en deux territoires de l’union indienne aux prérogatives plus limitées. C’est officiellement chose faite depuis le 31 octobre.

 

Pour enregistrer le changement, le gouvernement a publié une nouvelle carte politique de l’Inde identifiant les 28 Etats et les 9 territoires.

 

 

La nouvelle publication inclut le territoire contesté par l’Inde et le Pakistan, la partie comprenant la région du Gilgit-Baltistan dans le Ladakh et l’autre partie dans le Jammu et Cachemire. Le Pakistan a formellement rejeté cette illustration géopolitique et a déclaré : “Cette carte politique du Jammu et Cachemire qui cherche à prouver que les régions du Gilgit-Baltistan et du Azad Jammu and Kashmir sont sous la juridiction territoriale de l’Inde est incorrecte, légalement nulle et non valide et en complète violation avec les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le sujet.”

 

Les deux nouveaux territoires ne disposent pas de la même structure administrative. Alors que le Ladakh est dirigé directement par le gouvernement de l’union indienne, le Jammu et Cachemire dispose d’une assemblée aux pouvoirs restreints et le gouvernement de l’union a un contrôle direct sur la police et la loi.

 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir