Le bref : Un confinement pour stopper la pollution à Delhi ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 17/11/2021 à 01:00 | Mis à jour le 17/11/2021 à 01:00
Photo : @ Ninara
Ciel pollué à Delhi

A Delhi, la qualité de l’air ne s’est pas améliorée et risque même de s’aggraver encore selon les prévisions de l’agence SAFAR.

 

Réunion d'urgence pour prendre des mesures anti-pollution à Delhi

A la demande de la Cour Suprême, le gouvernement de Delhi a tenu une réunion d’urgence sur le sujet et fait des propositions pour combattre la crise de pollution. Les écoles qui venaient juste de rouvrir sont de nouveau fermées depuis lundi et il est recommandé de ne pas se déplacer et de travailler depuis la maison.

Le gouvernement de Delhi envisage la mise en place d’un confinement le weekend comme pour le Covid et du travail à domicile obligatoire pendant une semaine et a suggéré que les mêmes mesures soient mises en place dans les régions entourant la capitale. Les activités de construction sont aussi interrompues.

 

Les causes de la pollution sévère de Delhi

Quelles sont les causes de cette pollution en dehors de l’arrivée de l’hiver avec la chute des températures et du manque de vent ?

Le gouvernement de Delhi avait reproché aux agriculteurs d’être en grande partie responsable de la mauvaise qualité de l’air en brulant les restes des récoltes, mais il semblerait que, selon les chiffres collectes par l’organisme de contrôle de la qualité de l’air, les causes majeures de la pollution soient les activités de construction et la poussière qu’elles génèrent, les activités industrielles et le trafic de véhicules. 

 

Une pollution générale dans le nord de l'Inde

Pour Anumita Roy Chowdhury, directrice exécutive du Centre pour la Science et l’Environment, basé à Delhi,  la pollution n'est pas l'apanage de Delhi. "Si vous prenez une vue satellite de tout le nord de l'Inde en ce moment, vous verrez que le problème du smog s'est accumulé dans toute la plaine indo-gangétique, ce qui signifie que ce n'est pas un problème que Delhi peut résoudre dans ses propres limites", a-t-elle déclaré. "Cela nécessite une approche régionale forte. Et un confinement n'est pas une solution miracle qui fera disparaître toute la pollution."

Et d’ailleurs à Mumbai la qualité de l’air n’est pas terrible non plus.

 

La suite dans le bref...

Le bref du 17 novembre 2021

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

 

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale