Samedi 17 avril 2021

Le Tigre blanc, une satire des inégalités sociales en Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 10/02/2021 à 17:45 | Mis à jour le 11/02/2021 à 11:00
Photo : © TEJINDER SINGH/NETFLIX
tigre blanc netflix

Le Tigre blanc, sorti fin janvier sur Netflix, est un film du réalisateur irano-américain Ramin Bahrani et adapté du roman éponyme de l’écrivain indien, Aravind Adiga. Drôle et cynique comme le livre, le film raconte avec un humour grinçant l’ascension sociale de Balram Halwai : vendeur de thé dans son village, puis chauffeur zélé à Delhi et finalement entrepreneur à Bangalore. Le roman a obtenu le prix Booker Prize en 2008 et le film est le fruit de l'amitié née entre l’auteur et le réalisateur lorsqu'ils étaient tous deux étudiants à Columbia à New York.

Le film est amusant et drôle, mais la rage bouillonne sous l’humour. J'espère que les spectateurs peuvent la ressentir.

Ramin Bahrani, réalisateur du film


Le Tigre blanc est un des rares films étrangers parlant de l’Inde dont les acteurs et l'équipe de tournage sont tous “bruns” comme le fait remarquer le réalisateur au journaliste de la BBC en riant. 

Priyanka Chopra-Jonas, star de Bollywood et d’Hollywood a coproduit le film dans lequel elle tient aussi un rôle. Selon son dernier post instagram, il est actuellement numéro 1 dans 64 pays. Le Tigre blanc est en lice pour les nominations aux BAFTA dans sept catégories dont celle du meilleur acteur.

 


Adarsh Gourav, le jeune acteur qui incarne Balram Halwai, était peu connu dans le monde du cinéma avant le Tigre blanc, mais sa performance l’a propulsé au sommet et il est déjà nominé pour plusieurs prix. Le critique du Hindustan Times résume le jeu de l'acteur ainsi : “Dans le rôle de Balram, Adarsh Gourav est mielleux et servile, mais aussi sournois et carrément mauvais. Je ne voudrais pas rencontrer Balram dans la vraie vie, mais à l’écran, il est charismatique.

 


Comme Slumdog millionaire, primé par un oscar en 2008, le Tigre blanc se concentre sur les inégalités de la société indienne et les moyens de se hisser en haut de l’échelle sociale. Ramin Bahrani, dans un clin d'œil, fait dire à son héros qu’il est fantaisiste de croire qu’il est possible de changer de vie en gagnant un million de roupies dans un jeu télévisé. 

Rappelons cependant que les films sur l'Inde qui attirent l'attention internationale, comme Slumdog Millionaire et le Tigre blanc, sont généralement des adaptations de livres, écrits en anglais, qui sont principalement destinés à un public international. 

 

tigre blanc netflix
© TEJINDER SINGH/NETFLIX

 

L'éditorialiste du Mumbai Mirror fait le lien avec un autre film : Monsieur (Sir) de la réalisatrice Rohena Gera qui est sorti en salle en Inde en novembre 2020 (Monsieur (Sir), une production franco indienne en salles en Inde). Monsieur (Sir)aborde aussi les rapports maître serviteur, mais avec espoir et romantisme. Ramin Bahrani a une vision beaucoup plus sombre des relations entre classes. Monsieur (Sir) imagine combler le vaste fossé social de l'Inde avec l'amour, dans le Tigre blanc, c'est avec le crime. Pour la grande majorité des Indiens, les deux options restent des fantasmes.

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

EDUCATION

Les enfants indiens toujours privés d'écoles

L'UNICEF a estimé que 247 millions d'enfants indiens n'ont pu se rendre à l'école en 2020 pour cause de coronavirus. Et en 2021, la réouverture des écoles a été stoppée par la 2eme vague.

Expat Mag

Les astuces pour trouver un billet de train pas cher

Il est bien évidemment difficile de se projeter pour voyager, les règles à ce sujet changeant constamment. Cependant, qu’il s’agisse d’un retour à la maison pour voir la famille ou d’un projet de…