Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INFO PRATIQUE DE LA SEMAINE - Assurance maladie : comment s'assurer pour un séjour de courte ou longue durée en Allemagne?

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 30/08/2015 à 22:00 | Mis à jour le 30/08/2015 à 22:19

 

Le choix de l'assurance maladie est une des premières démarches administratives à effectuer lorsque l'on souhaite vivre à l'étranger que ce soit pour un séjour de quelques mois ou une installation à plus long terme. En Allemagne, avoir une assurance maladie est obligatoire, sous peine de sanctions financières, et cela coûte un certain prix comparé à la France. Il existe des caisses d'assurance maladie publique (gesetzliche Krankenkasse) et privée (private Krankenkasse) fonctionnant sur un modèle très différent. www.lepetitjournal.com/Berlin vous éclaire sur la différence entre ces assurances

Pour un séjour de courte durée
Si vous partez à l'étranger pour quelques mois de votre propre choix (hors contrat professionnel d'expatriation) pour y séjourner dans le cadre d'un échange linguistique, un stage ou simple découverte du pays, il vous faut alors prévenir la caisse d'assurance maladie de laquelle vous dépendez pour obtenir la carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Cette dernière vous permettra d'être couvert par le système d'assurance maladie français le temps de votre séjour et d'être remboursé sur présentation des factures. En France, la demande doit se faire au minimum un mois avant le départ et si ce délais est trop court, vous avez la possibilité d'obtenir un certificat valable pendant trois mois le temps de recevoir la carte. La CEAM est délivrée pour un an et fonctionne sur le modèle du système d'assurance maladie du pays dans lequel vous résidez. En Allemagne, vous serez donc assuré sur la même base qu'une personne affiliée à une caisse d'assurance maladie publique. (Gesetzliche Krankenkasse).

Savoir plus :

http://www.cleiss.fr/particuliers/ceam.html

Pour une installation à plus long terme
Si vous partez vivre à l'étranger sans bénéficier du statut d'expatrié, il vous faut alors décider à quelle caisse d'assurance maladie vous souhaitez être affilié. En Allemagne, il est interdit de ne pas être assuré et la période non couverte devra donc être remboursée à la caisse maladie dans laquelle vous vous inscrivez.

 

Caisse d'assurance maladie publique (Gesetzliche Krankenkasse)
En Allemagne, 80% des personnes en activité choisissent une caisse d'assurance maladie publique contrairement au 20 % restant qui ont opté pour une assurance privée fonctionnant d'une tout autre manière.

Pour les salariés
Si vous avez réussi à décrocher un CDD ou CDI dans une entreprise allemande, il vous sera demandé à quelle caisse d'assurance maladie vous souhaitez être affilié. Il existe à l'heure actuelle 132 caisses d'assurance maladie publiques. Difficile donc de faire son choix et celui-ci devra être fait avec réflexion puisqu'il s'avère difficile de changer de caisse, hormis si celle-ci augmente subitement le montant de sa cotisation ou si vous y êtes depuis un certain nombre d'années. Les soins pris en charge par ces caisses sont fixés par la loi fédérale et ne peuvent donc faire la différence dans votre choix. Seules quelques prestations en plus peuvent être proposées. C'est donc le montant de la cotisation et la qualité des services qui vous aideront à vous décidez. Pour cela, des sites de comparaisons ainsi que forums existent afin de vous faire une idée en fonction des prix et des commentaires.

Le montant de la cotisation est directement prélevé sur le salaire à environ 15% pour le premier plafond dont la moitié est prise en charge par l'employeur. Il vous faut donc, comme pour la domiciliation, vous inscrire dans la caisse d'assurance maladie publique de votre choix lorsque vous décrochez un contrat de travail et inversement, vous désinscrire, lors d'une fin ou rupture de contrat.

Savoir plus : 

Comparer et connaître les caisses publiques d'assurance maladie : http://www.krankenkassen.de/

Autres sites de comparaison : http://www.versicherungsvergleich.de/ ou https://www.versicherungscheck-24.de/

Pour les indépendants
Les travailleurs indépendants (Selbständige) sont des assurés "volontaires" (Freiwillige Versicherung), c'est à dire qu'ils choisissent eux mêmes leur caisse d'assurance maladie et qu'ils la payent directement. Un salarié peut également payer directement ses cotisations seulement si ses revenus dépassent un certain plafond, d'environ 50 000 euros par an.
Le montant des cotisations pour un travailleur indépendant dépend évidemment de ses revenus et de si il bénéficie d'une aide à la création d'entreprise (le Gründungszuschuss versé par l'agence allemande pour l'emploi). Ainsi le montant de la cotisation d'une personne se déclarant travailleur indépendant à plein temps est calculé en fonction d'un revenu moyen de 2073,75 par mois.
Si la personne ne peut prouver qu'elle gagne moins de cette somme, elle devra payer 351,50 Euro de cotisation par mois si elle ne demande pas à être remboursée d'une période de maladie (Krankengeld) et de 363,94 si elle en a fait la demande. Il est toutefois possible de faire baisser le montant de ces cotisations si vous démontrez gagner moins que ces 2073,75 euros par mois.

Si vous touchez une aide à la création d'entreprise, la cotisation est d'environ 230 euros par mois, le reste étant pris en charge par l'agence allemande pour l'emploi.
Si le travailleur indépendant ne peut payer ces cotisations (obligatoires), un des recours est l'inscription au Jobcenter qui prendra en charge les frais de l'assurance maladie.

Savoir plus :

Montant des cotisations pour les assurés "volontaires" : http://www.krankenkassen.de/gesetzliche-krankenkassen/krankenkasse-beitrag/selbststaendige/

 

Les caisses privées d'assurance maladie
Elles couvrent environ 20% des habitants de l'Allemagne et sont basées sur un système à la carte et en fonction de l'état de santé. Souscrire à une assurance maladie privée peut paraître plus économique que l'affiliation à une caisse publique. Elles s'adressent aux personnes salariées dont les revenus dépassent un plafond d'environ 50 000 euros (pouvant donc choisir une caisse maladie et la payer directement) et aux indépendants peu importe leurs revenus. Le montant des cotisations est fixé en fonction de l'âge,du sexe, du travail et de l'état de santé ainsi que sur les prestations souhaitées par l'assuré. Ainsi plus l'affilié est jeune, en bonne santé et n'a pas besoin de soins réguliers, plus il payera une somme dérisoire qui augmentera en fonction de la prise d'âge et des conditions physiques.

Lorsque vous souhaitez souscrire à une caisse d'assurance maladie privée, vous devez remplir un questionnaire médical qui déterminera à quelle catégorie vous appartenez, ce qui n'est pas le cas d'une caisse publique. E si vous optez pour une assurance privée plutôt que publique, il vous sera impossible de faire marche arrière, ce choix est irrévocable!

Savoir plus : 

http://www.krankenkassen.de/private-krankenversicherung/

La caisse des Français de l'étranger
Vous souhaitez vous installer à l'étranger sans dire adieu au système de sécurité sociale français, vous pouvez alors opter pour la Caisse des Français de l'Etranger vous offrant un fonctionnement identitique à celui de la France, c'est à dire, basé sur la catégorie professionnelle et le montant des revenus. Vous êtes assurés au même titre que n'importe quel autre assuré d'une caisse d'assurance maladie publique allemande. Les frais de cotisation sont à votre charge et si l'employeur décide de ne pas verser sa part des cotisations, vous serez tenus pour responsable. Choisir de souscrire à la CFE signifie également ne pas avoir de contact direct avec votre caisse d'assurance maladie, mais seulement par téléphone, mails et courriers. Et enfin, durant le délais de carence, la période entre l'inscription et la validation, vous n'êtes pas pris en charge par la CFE.

Choisir la CFE peut s'avérer être beaucoup plus économique lors de l'installation dans un pays ou pour les indépendants. Le calcul des cotisations se base sur la 2e catégorie, c'est à dire 486 euros par trimestre pour les plus de 35 ans. Si vous avez moins de cet âge et plus de 30 ans, la cotisation sera calculée par rapport à la 3ème catégorie de salariés, soit 327 euros par trimestre. Et si vous avez moins de 30 ans, votre cotisation trimestrielle sera de 291 euros par trimestre pour les deux premières années d'activité.

Savoir plus : 

http://www.cfe.fr/index.php

A.G. (lepetitjournal.com/Berlin) lundi 31 août 2015

Toutes les infos pratiques ici : http://www.lepetitjournal.com/berlin/pratique

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Heidelberg Mannheim Appercu
TRANSPORT

Le retour de la trottinette en Allemagne

L’Allemagne a autorisé officiellement vendredi 17 mai, l’utilisation de la trottinette, après de longues et âpres discussions. Les conditions d'utilisation diffèrent de celles en vigueur en France.

Vivre à Berlin

Trois reproches à faire à Berlin

Nous avions récemment présenté plusieurs des nombreux avantages que présente Berlin. Malheureusement, malgré certaines qualités indéniables, il faut bien reconnaître tout n’est pas toujours tout rose