Berlin neutre en carbone d’ici 2030 ?

Par Clara Le Divenach | Publié le 14/08/2022 à 23:16 | Mis à jour le 14/08/2022 à 23:16
Photo : © LPJ_Berlin – Anaëlle Jamard-Moreau
Berlin neutre 2030

 

C’est l’objectif de Klimaneustart, un collectif citoyen engagé contre le réchauffement climatique qui a proposé plusieurs initiatives pour un Berlin neutre en carbone d'ici 2030. La première était un conseil citoyen pour le climat et désormais, l’association vise un référendum.

 

Selon l’association, l’objectif du Sénat de faire de Berlin une ville neutre en carbone d’ici 2045 ne respecte pas les accords de Paris. "La majorité de la population soutient la nécessité d'un changement climatique. Mais la politique veut toujours se donner jusqu'en 2045. Les mesures décisives doivent pourtant être introduites au cours de cette décennie. Pour cela, nous voulons organiser dès maintenant la pression nécessaire" expliquait Jessamine Davis, la porte parole du groupe en juin dernier dans des propos rapportés par le Berliner Zeitung.

 

Une initiative citoyenne berlinoise pour soumettre des idées environnementales au Sénat

Le collectif a ainsi initié Klimabürger:innenrat, une assemblée de citoyens dont le but était d’établir des recommandations au Sénat berlinois en matière d’environnement.

Le 30 juin, ce conseil a remis 47 propositions à la responsable de la mobilité, l'environnement et la protection du climat, Bettina Jarasch (Verts). Ces propositions concernent en particulier les transports, les bâtiments et la consommation d’énergie. Certaines mesures vont plus loin que celles initialement proposées par la coalition sénatoriale (SPD, Die Grüne et Die Linke) : le conseil des citoyens demande à ce que plus aucune voiture à combustion ne circule dans les rues de la ville à partir de 2030, quand la sénatrice des transports Regine Günther (des Verts) ne voulait les interdire qu’à partir de 2035. Le conseil citoyen se prononce aussi en faveur de l’augmentation du nombre de voies de bus et de pistes cyclables et de prix de billets de transport durablement bas. Sur le thème de l’énergie, 93% des membres du conseil veulent la promotion rapide et efficace d’une production d’énergie respectueuse du climat.

 

De nombreux obstacles posés par le fédéralisme allemand

Du fait du fédéralisme, certaines propositions ne se décident pas au niveau du Land, ce qui réduit beaucoup la marge de manœuvre du Sénat et l’impact des propositions.

C’est également la raison avancée par le Sénat pour refuser des propositions de mesures plus concrètes faites par Klimaneustart. Le but de l’association était d’aboutir à un projet de loi après accord du Sénat. Ces propositions devaient obtenir la majorité pour être adoptées, mais les groupes politiques ont voté contre.

 

La prochaine étape pour Klimaneustart est un référendum : entre le 15 juillet et le 14 novembre, l’association doit récolter 175.000 signatures, soit l’équivalent de 7% des Berlinois inscrits sur les listes électorales, pour pouvoir organiser le scrutin.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Clara le divenach

Clara Le Divenach

Etudiante en master de relations internationales, Clara fait partie de la rédaction berlinoise depuis juin 2022. Attirée par l'histoire et la culture berlinoise, elle aime vivre et partager de nouvelles expériences.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale