Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CREATIVITE - Berlin, capitale des start-ups

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 05/06/2013 à 22:00 | Mis à jour le 05/06/2013 à 20:07

Depuis quelques années, la capitale allemande attire de nombreux entrepreneurs, en particulier dans le domaine des nouvelles technologies. Pour sonder les raisons d'un tel succès, lepetitjournal.com/Berlin réalise un dossier sur les start-ups berlinoises dont voici le premier volet.

2 100 créations d'entreprises innovantes dans le domaine de la haute technologie et de l'information et ce, rien que pour l'année 2012. C'est un fait, Berlin attire toujours plus de jeunes talents, venus monter leur start-up, une jeune entreprise encore en phase de développement, contrainte de lever des fonds importants pour décoller, et dotée d'un fort potentiel de croissance. Pour le magazine Bilan, qui a récemment publié une enquête sur la capitale, Berlin rivaliserait désormais avec Londres, et même avec la Silicon Valley californienne. De jeunes entrepreneurs californiens choisissent ainsi de quitter leur pays pour s'implanter à Berlin, fait impensable il y a quelques années. Le magazine suisse donne l'exemple de Daniel, jeune programmateur ayant quitté la Silicon Valley et son job chez Apple pour rejoindre une start-up berlinoise. Quelle est la recette d'un tel succès ?
Pour Matthieu, jeune français travaillant pour une start-up Berlinoise depuis 3 ans, l'explication est d'abord à chercher du côté du porte-monnaie. "De nombreux coûts sont considérablement réduits. L'immobilier étant moins cher, on peut se loger et louer un local de travail à un coût raisonnable. De même, comme il n'y a pas de salaire minimum, un certain nombre de services reviennent moins chers". 
Le marché de l'immobilier berlinois est en effet très attractif. Le loyer moyen se situe à 1 038 euros par mois pour un appartement, contre 2 624 à Londres. Pour un local de travail, comptez 264 euros du mètre carré par an, contre 1250 à Londres.
La ville regorge également de bâtiments provisoirement abandonnés. Les entreprises souhaitant se développer et agrandir leurs locaux n'ont que l'embarras du choix.

Une population jeune et qualifiée
"C'est aussi une ville jeune, dynamique et attractive, il s'y passe toujours quelque chose", ajoute Matthieu.
En effet, l'attractivité de la ville ne se résume pas à ses prix cassés. Elle tient aussi à sa population jeune et hautement qualifiée. La capitale comprend un nombre important d'universités et de grandes écoles. 142000 étudiants sont inscrits aujourd'hui dans les universités berlinoises, 1500 dans l'une des trois écoles supérieures des Beaux-arts et 22000 dans une école supérieure spécialisée. La vie nocturne berlinoise, célèbre par-delà les frontières, y est aussi sans doute pour quelque chose...

Un environnement favorable à la prise de risque
"Les structures de financement sont extrêmement bien rodées. La ville compte de nombreux incubateurs qui encouragent l'innovation. Sur 10 projets financés, ils vont perdre de l'argent sur huit d'entre eux, et un seul sera vraiment rentable. Mais c'est suffisant. De nombreux projets sont montés à partir d'une idée inutile, qui ne mènera nulle part, mais on leur laisse quand même leur chance", poursuit Matthieu, le jeune français installé à Berlin depuis 6 ans.
Ces incubateurs, comme Rocket Internet, Blue Factory ou Team Europa, accompagnent les jeunes dans le lancement de leur projet, ce qui est un atout considérable quand on débute à la fois dans la vie active et dans l'entrepreneuriat. Selon la fédération BVK (union professionnelle du crédit), 879 start-up ont ainsi bénéficié en 2011 de fonds capital-risque.
Favorisées par ce cadre propice à l'innovation, nombre de jeunes entreprises à succès ont éclos à Berlin à l'instar de la plateforme de musique en ligne Soundcloud, qui rassemble des dizaines de millions d'utilisateurs, et du site de jeu en ligne sur réseaux sociaux Wooga. Ces succès spectaculaires ont créé un fort climat d'émulation dans la capitale. On peut facilement s'y créer un réseau, notamment via les espaces de travail coopératifs. Le plus célèbre d'entre eux, Betahaus, propose plus de 2 500 mètres carrés d'espaces de travail tout confort, avec open space, salle de réunion et cafeteria. Grâce à ce type d'infrastructures, les jeunes entrepreneurs peuvent travailler dans une ambiance conviviale, partager leurs idées et faire des rencontres. Bien plus stimulant que de travailler seul chez soi.

Guillaume Renouard (lepetitjournal.com/berlin) jeudi 6 juin 2013

Sources :

www.berlin.de

www.startupbootcamp.org

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Berlin

TOP 10

10 phrases qui agacent les expatriés en vacances en France

Votre esprit est déjà aux vacances en France : la tournée des amis, les apéros qui s’éternisent, les barbecues au vert…Aucun nuage à l’horizon, si ce n’est LA réflexion qui dérange. Florilège.   

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la

Sur le même sujet