Samedi 16 octobre 2021
TEST: 2239

LE SAVIEZ VOUS ? – L’origine des castellers

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 18/09/2014 à 22:00 | Mis à jour le 19/09/2014 à 01:15

Si vous vous êtes promené dans les rues de Barcelone lors de la Diada, vous avez peut être assisté à la construction d'une de ces surprenantes pyramides humaines. Mais on assiste aussi à leur constitution à l'occasion de moult fêtes traditionnelles catalanes. Leur nom : les castellers, véritable symbole identitaire de la région.

(Photo CC stvcr)

L'idée du concept provient de la fin du Moyen-Age, lors des fêtes. A l'issue de chaque danse, les artistes réalisaient une tour humaine. Des figures plus développées sont originaires du Camp de Tarragone et du Penedès, au début du 18e siècle. On trouvait également ces acrobaties lors des "balls dels Valencians", où ces pyramides étaient associées à la "moixiganga", ensemble de danses. Malgré la disparition progressive des bals de Valence, les tours humaines ont conservé l'appellation "balls dels Valencians", jusqu'à la fin du 18e siècle où est apparu le nom actuel de castells ("châteaux" en catalan).

A partir de 1805, des équipes de castells -les colles? se formèrent pour concourir les unes contre les autres. La plus ancienne colla actuelle se nomme Nens del Vendrell (1926). Depuis, les colles castelleres se produisent en public, avec moins d'intensité durant la période franquiste, puisque c'est un symbole de la Catalogne, susceptible d'ébranler l'implacable centralisme de l'époque. Toutefois, des colles très performantes ont été fondées en pleine dictature : la Colla Vella dels Xiquets de Valls (1946) et les Castellers de Vilafranca (1948). Le nombre de ces groupes a augmenté progressivement depuis le milieu du 20e siècle. Il en existe environ soixante aujourd'hui. Ces constructions humaines s'effectuent notamment lors de diverses manifestations, comme par exemple la Diada.

Un exercice acrobatique et spectaculaire
La structure de ces châteaux humains est composée de plusieurs rangs. La pinya est au sol. Il s'agit d'une foule de personnes rassemblées, serrées les unes aux autres pour former la base de la pyramide. Elle permet d'amortir les possibles chutes des autres étages, puisque les acrobates situés en haut de la tour peuvent tomber de plus d'une dizaine de mètres. Vient ensuite le tronc, soit les différents étages composés chacun du même nombre de castellers. Enfin, le sommet de la pyramide se nomme la canalla. Ce sont de jeunes enfants, qui, grâce à leur légèreté et leur agilité, grimpent sur leurs camarades. A la différence des autres castelleres, ils sont munis d'un casque en polystyrène. Le dernier enfant à monter s'appelle l'anxaneta. Lorsqu'il parvient au dernier étage, il lève le bras et salue le public. La figure est validée.

Toutefois, lorsque les castells sont complexes (composés de nombreux étages et/ou de nombreux acrobates à chaque étage), la base est renforcée entre la pinya et le tronc. Le 2e étage (folre) et le 3e étage (manilles) sont constitués d'un nombre encore important de castellers. Le nom d'un castell dépend du nombre d'étages et d'acrobates par étage du tronc. Par exemple, un castell "3 de 8" voit huit étages (en comptant la pinya, la folre et les manilles) et dont chaque étage du tronc est formé par trois personnes.

25e concours de Tarragone, fin septembre
Les castellers constituent donc un symbole identitaire fort, particulièrement représentatif de la Catalogne. Ils symbolisent en effet la force et la résistance, mais aussi l'agilité et le courage. C'est aussi le symbole de la solidarité que les castellers véhiculent, avec l'implication de l'ensemble des membres de la colle, pour la réalisation de la pyramide humaine.

Il existe aujourd'hui des concours de Castells. Le Concurs de Castells en Catalogne fête sa 25e édition en 2014. Si vous êtes intéressés, RDV le 28 septembre à Torredembarra, puis les 4 et 5 octobre à Tarragone, où des dizaines d'équipes s'affronteront pour former la structure la plus spectaculaire possible.

Pierre LEPINE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 19 septembre 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne

Sur le même sujet