Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Baléares: Palma interdit les nouvelles locations touristiques

Palma rejoint d'autres villes espagnoles touristiques, comme Valence, Barcelone et Madrid, en adoptant des mesures visant à combattre la saturation touristique. La mairie envisage aussi de limiter les "méga-croisières" et les voitures de location.

Palma de Mallorca – Baleares vue panoramiquePalma de Mallorca – Baleares vue panoramique
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 3 juin 2024, mis à jour le 3 juin 2024

Le succès de la macro-manifestation contre les conséquences du tourisme de masse il y a quelques jours à Palma semble avoir porté ses fruits. Les premières mesures viennent de tomber et la mairie de Palma a annoncé qu'elle n'autorisera pas la création de nouveaux logements destinés à la location touristique dans toute la ville et dans tout type de propriété.

Élimination de 4.000 logements touristiques à Palma

Dans la pratique, cela se traduira par l'élimination de 2.000 à 4.000 logements de location touristique qui devaient être autorisés à l'expiration du moratoire actuellement en vigueur dans la municipalité. Les locations existantes et légalisées pourront continuer à fonctionner normalement. La ville compte un total de 50.000 places dédiées au tourisme pour une population fixe d'environ 450.000 habitants. Palma continuera aussi à lutter contre les locations touristiques illégales, ce qui est l'une de ses priorités.

Une vague anti-touristes déferle sur les Canaries

Le maire de Palma, Jaime Martínez a ainsi dénoncé la situation de "congestion" que connaît la ville, surtout pendant la saison touristique, où elle rassemble environ 10% des touristes de toute l'île de Majorque (les Baléares ont reçu 18 millions de visiteurs l'année dernière).

D'autres mesures contre la saturation touristique

Parallèlement, le gouvernement local envisage de limiter l'arrivée des navires de croisière dans le port de Palma, en étudiant la possibilité de limiter le nombre de navires ou de plafonner leur taille, afin de réguler l'arrivée des "méga-croisières". Une augmentation des taxes payées par les croisiéristes et les grands yachts sera également proposée comme mesure dissuasive, en proposant d'établir des taxes pour l'accès à la ville. Actuellement, 1,9 million de croisiéristes arrivent chaque année dans le seul port de Palma.

Madrid durcit la règlementation sur les logements à usage touristique

Palma envisage également de limiter le nombre de visites guidées dans le centre de Palma et de fixer un quota pour le nombre de voitures de location pouvant accéder aux rues les plus centrales de la ville. Ces mesures sont jugées particulièrement nécessaires lorsque le mauvais temps provoque le blocage des rues principales et des voies d'accès à la ville, un phénomène qui se répète chaque été lorsqu'il pleut, connu à Palma et même dans le jargon policier sous le nom d'"opération nuage".

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions