TEST: 2238

Une leader étudiante thaïlandaise arrêtée pour une manifestation

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 02/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 02/09/2020 à 05:54
Photo : REUTERS / Jorge Silva - Jutatip Sirikhan, présidente de l'Union étudiante de Thaïlande, lors d'une conférence de presse avant une manifestation anti-gouvernementale à Bangkok, le 7 août 2020.
Arrestation d'une etudiante thailandaise militante

La police thaïlandaise a arrêté mardi une jeune étudiante dans le cadre d'une opération de répression menée depuis plusieurs semaines contre des militants politiques ayant participé à l’organisation d’une manifestation antigouvernementale en juillet.

Jutatip Sirikhan, 21 ans, présidente de l'Union étudiante de Thaïlande, a été arrêtée par un policier en civil alors qu'elle se trouvait dans un taxi se rendant dans une université de Bangkok. La jeune femme a publié sur sa page Facebook une vidéo de l’arrestation tournée par elle-même.

Sur la vidéo on voit l’officier s'identifier comme membre de la police de Bangkok avant de mentionner le mandat d'arrêt du tribunal.

"Nous agissons sur la base d'un mandat d'arrêt pour la manifestation du 18 juillet", a déclaré par téléphone un policier du commissariat de Samranrat à Bangkok.

Jutatip sera entre autres accusée d'avoir enfreint la réglementation sur la sécurité intérieure et les mesures sanitaires contre le nouveau coronavirus en vertu desquelles les rassemblements publics sont proscrits, a déclaré l'officier. 
La Thaïlande n’a enregistré aucun cas de transmission locale du coronavirus responsable du Covid-19, maladie qui a tué officiellement 58 personnes sur le territoire depuis janvier.

Des manifestations étudiantes ont eu lieu a une fréquence quasi quotidienne pendant plus d’un mois à partir du 18 juillet, appelant à la démission du gouvernement, à une nouvelle constitution, à la fin de l'influence militaire sur la politique thaïlandaise et du harcèlement des opposants. 

Certains manifestants ont également appelé à une réforme de la monarchie, sujet extrêmement tabou depuis des décennies en Thaïlande où les insultes envers la royauté sont sévèrement punies.

La police a arrêté plus d'une douzaine de personnes depuis le mois d’août, parmi lesquels des leaders étudiants, des rappeurs et des activistes pour avoir organisé des manifestations depuis juillet.

Les personnes arrêtées jusqu'à présent ont toutes été libérées sous caution.

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Jean mer 02/09/2020 - 06:48

Ce gouvernement fait tout pour que cela dérappe, il va être temps de partir voir ailleurs.

Répondre
À lire sur votre édition locale