1.200 royalistes dans un stade à Bangkok pour protéger la monarchie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 31/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 31/08/2020 à 00:39
Photo : REUTERS / Jorge Silva - Une Thaïlandaise tient une photo du roi Maha Vajiralongkorn et de la reine Suthida lors d’une manifestation de soutien au gouvernement et à la monarchie à Bangkok le 30 août 2020
Manif-Royaliste-Thailande

Environ 1.200 royalistes thaïlandais ont battu le pavé dimanche pour soutenir la monarchie face à la popularité croissante des manifestations anti-gouvernementales menées par des étudiants dont certains appellent à réformer la puissante institution.

Agitant le drapeau national et portant des photos du roi Maha Vajiralongkorn, la foule, rassemblée dans un stade couvert de la capitale et composée pour l’essentiel de personnes d’âge mûr vêtues de jaune ou de blanc, a exhorté les Thaïlandais à protéger la monarchie et le pays.
La manifestation était organisée par un groupe récemment formé par un politicien et qui se fait appeler "Thai Pakdee" (Thaïlandais loyaux).

Certains portaient des bandanas sur lesquels était écrit "We Love The King" tandis que d'autres tenaient des pancartes portant des messages tels que "Sauvez la nation", "Il faudra me passer dessus pour renverser l’institution".

"L’objectif de notre groupe est de protéger la monarchie avec la connaissance et des faits", a déclaré le politicien de droite Warong Dechgitvigrom, qui a inauguré le groupe ce mois-ci, estimant que la monarchie était attaquée.

"Nous insistons sur le fait que les conflits du pays proviennent des politiciens", a-t-il déclaré aux journalistes. "L'institution monarchique n'a aucun rôle dans le gouvernement du pays. L'institution est le soutien moral qui relie les gens ensemble."

Somporn Sooklert, un manifestant de 63 ans, a déclaré: "Je veux que la nouvelle génération se rende compte autant qu'elle le peut de ce que représente le pays, la religion et la monarchie, car sans l'un [de ces piliers], le pays ne pourra pas survivre".

Le rassemblement fait suite à plus d'un mois de manifestations menées par des étudiants qui appellent à la démission du Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, meneur du coup d'État de 2014, à une nouvelle constitution et à de nouvelles élections. L’une des dernières manifestations a réuni plus de 10.000 personnes.

Certains jeunes militants ont ouvertement appelé à des réformes de la monarchie, un sujet extrêmement tabou dans un pays où diffamer le roi ou sa famille peut valoir jusqu'à 15 ans de prison.

Thai Pakdee a également posé trois revendications: pas de dissolution du parlement, un maximum de poursuites judiciaires contre quiconque cherche à renverser la monarchie, sans aucun changement à la constitution sauf via le "canal approprié".

Prayuth a averti la semaine dernière que le pays pourrait être "englouti par les flammes" si les divisions persistent.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale