TEST: 2238

Un Thaïlandais arrêté en Afrique pour braconnage de rhinocéros

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 13/07/2011 à 00:00 | Mis à jour le 16/09/2019 à 04:14

La police sud-africaine a arrêté un Thaïlandais accusé d'organiser du braconnage de rhinocéros afin d'en revendre les cornes sur le marché noir, ont indiqué les autorités lundi.

L'homme âgé de 43 ans, Chumlong Lemtongthai, a été arrêté à son domicile d'Edenvale, à l'est de Johannesburg, en fin de semaine et est apparu devant le tribunal lundi pour avoir organisé du braconnage de rhinocéros déguisé en partie de chasse légale, ont déclaré les services fiscaux d'Afrique du Sud (SARS). Ces derniers ont expliqué que M. Lemtongthai obtenait des permis pour chasser des trophées, puis achetait les cornes de rhinos aux chasseurs pour 65.000 rands (6.800 euros) le kilo en moyenne, pour les envoyer à l'étranger. Le porte-parole du SARS, Anton Fisher, a décrit M. Lemtongthai comme une "personnalité importante" dans le trafic international de cornes de rhinocéros. "Il est impliqué (dans ce trafic) à un très haut niveau", a-t-il expliqué à l'AFP. La forte demande de corne de rhinocéros sur le marché noir asiatique a conduit à une hausse du braconnage en Afrique du Sud, qui abrite plus de 70% de la population mondiale de rhinocéros. Les responsables des parcs nationaux sud-africains ont indiqué que le nombre de cas est passé de 13 en 2007 à 333 en 2010. Et le rythme s'est accéléré, avec près de 200 animaux tués depuis le début de l'année, selon l'organisation de défense des animaux WWF. Les cornes sont utilisées en médecine traditionnelle chinoise pour faire baisser la fièvre, et au Vietnam pour lutter contre le cancer.
 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale