TEST: 2238

TRAFIC – Un trafiquant de tigres de haut vol arrêté

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 23/05/2011 à 00:00 | Mis à jour le 16/09/2019 à 04:19

La police thaïlandaise a arrêté un acteur clé de ce qui semble être le réseau le plus important du trafic de tigres du royaume, a fait savoir Freeland Foundation un groupe de protection de la faune sauvage.

Sudjai Chanthawong, un citoyen Thaïlandais, a été incarcéré, samedi, dans la ville d'Udon Thani par des officiers de la division de répression des crimes contre la nature, selon la fondation, qui a soutenu l'opération. Le gang qu'il est accusé de protéger et de financer était suspecté l'an dernier “d'être responsable d'avoir déplacé jusqu'à 1.000 tigres et léopards  à travers la frontière au Laos et au Vietnam durant les dix dernières années," affirme Freeland Foundation dans un communiqué. Sudjai a été arrêté après que la police a confirmé que son compte en banque avait été utilisé par le réseau pour accepter les paiements de la part d'officiers infiltrés dans la vente d'un tigre vivant l'an dernier. Une transaction qui avait mené en mai l'an dernier à l'arrestation de deux autres trafiquants thaïlandais.

"La police thaïlandaise doit être félicitée pour avoir tracé l'argent et être ainsi remonté jusqu'à l'un des pivots du trafic transfrontalier d'animaux sauvages," a déclaré le directeur de Freeland, Steve Galster.

La Thaïlande est l'un des 13 pays abritant la fragile population des tigres, dont l'extinction avait été annoncée pour 2022, l'an dernier, année du Tigre, par la fondation mondialement connue de conservation de la nature WWF.

Selon WWF, plusieurs décennies de trafic et de destruction de l'habitat ont fait chuté le nombre de tigres de 100.000 il y a un siècle, à seulement 3.200 aujourd'hui. Les Chinois sont les plus grands consommateurs au monde de produits dérivés du tigre malgré une prohibition mondiale.

La Thaïlande abrite aussi certaines des plus importantes opérations de trafic d'animaux sauvages et Freeland fait campagne pour pousser le gouvernement à implémenter des lois plus strictes pour les contrer.

Au début du mois, la division de répression des crimes contre la nature, avait arrêté un homme transportant dans ses bagages un ourson, deux panthères, deux léopards et des singes, tous vivants, qu'il tentait de ramener en fraude dans son pays, les Emirats Arabes Unis.

Lire aussi :
Notre article du 27 janvier 2010, 350 tigres sauvages dans la région du Mékong

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale