Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un moine bouddhiste condamné pour le viol d'une mineure

Par AFP | Publié le 29/06/2014 à 22:00 | Mis à jour le 10/08/2018 à 04:55

Un moine bouddhiste a été condamné à cinq ans et demi de prison jeudi, pour avoir violé une adolescente et l'avoir retenue contre son gré dans son monastère de Bangkok.

Un moine bouddhiste, défroqué lors de son interpellation, a été condamné en Thaïlande à cinq ans et demi de prison pour le viol d'une adolescente dans son monastère de Bangkok.
Cette affaire est la dernière d'une longue liste de scandales ayant récemment frappé le clergé avec des méfaits tel que l'usage de drogue, l'ivresse, les jeux d'argent et le recours à des prostituées.

Sanan Kamsrideang, 65 ans, a été reconnu coupable jeudi de viol sur mineure et d'avoir retenu cette mineure contre son gré. "Il a été condamné à six ans pour la première accusation et cinq ans pour la deuxième. Mais parce qu'il a reconnu les faits, le juge a réduit sa peine de moitié, à cinq ans et six mois", a détaillé un responsable de la Cour criminelle de Bangkok.

En raison des récents scandales, et alors que la junte au pouvoir a lancé des opérations pour restaurer la "moralité" du pays, les autorités religieuses ont lancé la semaine dernière une ligne téléphonique spéciale pour permettre au public de dénoncer les comportements indélicats des moines. Cette ligne aurait déjà reçu 142 appels, dont certains liées à des accusations d'actes sexuels.

Le mois dernier, cinq moines à la tête de monastères avaient été arrêtés et défroqués, accusés de violences sexuelles sur huit enfants dans le nord du pays. En septembre 2013, les autorités avaient saisi pour plusieurs centaines de milliers d'euros de biens, notamment une Porsche, appartenant à un moine bouddhiste défroqué.

AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) dimanche 29 juin 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Attaquez l’asthme avant qu’il n’attaque!

Les études épidémiologiques menées en Thaïlande depuis 1985 ont démontré la prédominance de l’asthme qui a augmenté de 5% à 15% dans les 10 dernières années, particulièrement dans la région de Bangkok