U-Tapao: Accord signé pour le développement du 3e aéroport de Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 22/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 22/06/2020 à 02:13
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Le projet de transformation d’U-Tapao comprend également la construction d’un pôle urbain près de l'aéroport
Aeroport-U-Tapao-Thailande

Le gouvernement thaïlandais a signé vendredi un accord de 290 milliards de bahts (8,36 milliards d’euros) avec BBS Joint Venture, un consortium d'entreprises locales, pour moderniser et agrandir l'aéroport d'U-Tapao et ses environs et en faire un troisième point d’entrée international pour Bangkok après Suvarnabhumi et Don Mueang.

U-Tapao s’inscrit dans un important projet d'infrastructure gouvernemental, le fameux Couloir Economique de l’Est (EEC), qui consiste à développer la région industrielle située sur le littoral nord-est du Golfe de la Thaïlande.

Le projet de transformation d’U-Tapao comprend également la construction d’un pôle urbain près de l'aéroport, un centre logistique pour la maintenance d’avion, la réparation, la formation aéronautique et le stockage de carburant.

BBS Joint Venture, le consortium pour le développement d’U-Tapao, comprend Bangkok Airways, avec 45% des parts, BTS Holdings, l’opérateur de métro aérien de Bangkok qui détiendra 35% des parts, et Sino-Thai Engineering and Construction (STEC) pour les 20% restants.

La construction devrait durer trois ans et les entreprises disposeront de 47 ans pour exploiter et entretenir l'aéroport et la ville de l'aviation.

L’ensemble du projet couvrira une superficie de 1.040 hectares (10,4 km2), a déclaré le président du STEC, Pakpoom Srichamni.

"Le groupe a un partenaire solide qui est l'aéroport international Narita ... (qui) gérera conjointement l'aéroport d'U-Tapao", a indiqué le PDG de Bangkok Airways, Puttipong Prasarttong-Osoth.

L'aéroport U-Tapao, construit durant la guerre du Vietnam, est situé à environ deux heures de route de Bangkok.

L'an dernier, le gouvernement avait approuvé un projet d'une valeur de plus de 7 milliards de dollars pour une ligne ferroviaire à grande vitesse reliant les trois aéroports.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale