Mercredi 12 août 2020

Le projet thaïlandais de ligne ferroviaire des 3 aéroports enfin lancé

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 25/10/2019 à 00:00 | Mis à jour le 27/10/2019 à 08:30
Photo : LPJ Bangkok.com (archives) - Comme la ligne de train à grande vitesse de Bangkok à Nakhon Ratchasima, la mise en service de la ligne dite des 3 aéroports, reliant la capitale à Pattaya, est prévue en 2023
Train-TGV-Thailande

Le projet thaïlandais de ligne ferroviaire à grande vitesse d'une valeur de 7,4 milliards de dollars reliant Bangkok à la ville de Pattaya a finalement été approuvé jeudi après des mois de négociations.

Le gouvernement thaïlandais a annoncé jeudi avoir signé un accord pour commencer les travaux de construction avec un consortium dirigé par le conglomérat Charoen Pokphand (CP) comprenant notamment la China Railway Construction Corporation.

Le projet, appelé aussi "ligne des trois aéroports", reliera le principal aéroport de Bangkok, Suvarnabhumi, à l'aéroport Don Muang – le vieil aéroport de Bangkok utilisé par des compagnies low-cost - et à l'aéroport U-Tapao de Pattaya, permettant aux trains de circuler à une vitesse maximale de 250 kilomètres à l'heure, selon le site Web du projet.

Certaines banques japonaises participent également à une partie du financement de la ligne, qui s'étendra sur 220 kilomètres et devrait commencer à fonctionner en 2023. Le gouvernement a approuvé un investissement de 119 milliards de bahts, tandis que le secteur privé investira 117 milliards de bahts. Au bout de 50 ans, tous les actifs du projet seront transférés au gouvernement. Les autres termes de l'accord n'ont pas été rendus publics.

Le groupe CP et 12 autres sociétés avaient été sélectionnés pour ce projet par l'ancien gouvernement dirigé par une junte militaire. Les négociations avec les agences de l’Etat couraient depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement après les élections de mars, mais des divergences sont apparues au sujet des transferts de terrains et de la répartition des risques.

Début octobre, le vice-Premier ministre Anutin Charnvirankul, dont le parti politique est en charge du portefeuille des transports, avait fixé une échéance pour la signature de l'accord afin de démarrer la construction, menaçant de mettre le consortium de CP sur liste noire s'il ne s’exécutait pas.

Dhanin Chearavanont, le président de CP, l'homme le plus riche de Thaïlande, avait émis des critiques vis-à-vis de l'approche du gouvernement sur le projet alors que le vice-Premier ministre pressait pour la signature de l'accord. 

Mais alors que le délai accordé à CP arrivait à échéance, ce dernier a finalement annoncé, la veille, le 24 octobre, qu'il signerait l'accord en question.

"Ce projet génèrera des investissements et de l'emploi pour une valeur totale de plus de 200 milliards de bahts", a écrit Anutin sur Facebook, ajoutant que cela attirera davantage d'investissements en Thaïlande.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.