TEST: 2238

TRANSPORTS - 28 chauffeurs Uber arrêtés, les autorités veulent stopper l’application

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 08/03/2017 à 23:00 | Mis à jour le 10/09/2019 à 03:38

Après l'arrestation de 28 chauffeurs utilisant l'application Uber, un haut responsable des transports a suggéré mardi que la junte utilise son pouvoir absolu pour fermer l'application mobile.

Depuis lundi, les chauffeurs Uber de Bangkok et Chiang Mai ont été obligés de payer des amendes. Ils sont accusés de violer les lois sur la régulation des transports. Mardi, un haut responsable du transport a suggéré que le régime utilise l'article 44 -qui donne pleins pouvoir à la junte- pour fermer définitivement les applications de partage de trajet comme Uber et Grab.

Le ministère doit utiliser une “méthode forte” pour régler ce problème en utilisant l'article 44 pour fermer ces applications qui détruisent le système de transport public de la Thaïlande", a déclaré Nanthapong Cherdchu, directeur adjoint du Département des transports terrestres. Selon les responsables, les chauffeurs Uber utilisent des véhicules personnels sous licence pour des fins commerciales.

Lundi, 18 Uber chauffeurs ont été arrêtés à Bangkok et forcés à payer une amende de 4.000 bahts, rapporte Khaosodenglish. Mardi, 10 autres chauffeurs ont également été arrêtés à Chiang Mai devant le centre commercial Central Festival pour les mêmes raisons. Ils ont ensuite du effacer leur historique et assister à un séminaire de trois heures sur les lois des transports.

Cette affaire intervient près d'un an après que le gouvernement militaire ait déclaré illégaux certains services similaires de taxi de motocyclette.

En réponse, une pétition en ligne en soutien aux applications Uber et Grab Taxi a été lancée sur Change.org et près de 10.000 personnes l'on signée jusqu'ici.

L.H. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) jeudi 9 mars 2017

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale