La Thaïlande s’abstient lors du vote à l’ONU sur l’annexion russe

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/10/2022 à 02:59 | Mis à jour le 14/10/2022 à 09:47
Photo : Reuters (archives)
AGNU-vote-resolution-Ukraine

La Thaïlande s'est abstenue mercredi lors d'un vote condamnant la tentative d'annexion par la Russie de quatre régions d’Ukraine, se disant soucieuse de préserver les chances de parvenir à une solution négociée par la diplomatie.

 

L'Assemblée générale de l'ONU a condamné mercredi avec une large majorité les "tentatives d'annexion illégales" de territoires de l'Ukraine par la Russie. 

Le texte de la résolution corédigé par l’Union européenne et intitulé "Intégrité territoriale de l’Ukraine : défense des principes consacrés par la Charte des Nations Unies", a été adopté par 143 voix pour, 5 contre et 35 absentions. La résolution n'est pas contraignante.

Le Thaïlande fait partie des 35 pays dont la Chine, l'Inde, le Laos et le Vietnam qui se sont abstenus de condamner la tentative d'incorporation par la Russie de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporizhzhia.

Le vote sur la résolution, qui demandait aux membres de l'ONU de ne reconnaître aucune des revendications d'annexion de la Russie, est intervenu après que Moscou a opposé son veto sur un texte similaire présenté au Conseil de sécurité.

La résolution exhorte également les membres à condamner l'annexion et exige le retrait des troupes russes du territoire ukrainien.

Cité par le Bangkok Post, le représentant permanent de la Thaïlande auprès des Nations Unies, Suriya Chindawongse, a expliqué jeudi que la Thaïlande avait choisi de s'abstenir en raison de l'atmosphère volatile et chargée.

Il s'est dit préoccupé du fait que la résolution marginalise l’option diplomatique qui permettrait d’apporter une solution négociée à la crise, ajoutant que cela rapproche encore un peu plus le monde du risque de guerre nucléaire et d'un effondrement économique mondial.

En mars, la Thaïlande avait voté pour la résolution des Nations unies exigeant le retrait des forces russes d'Ukraine, mais sans mentionner la Russie dans sa déclaration comme les autres membres de l’ASEAN.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale