TEST: 2238

RED BULL – L’héritier accusé d’avoir tué un policier thaïlandais traqué à l'international

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 01/05/2017 à 22:00 | Mis à jour le 24/07/2020 à 04:19

Quelques jours après qu'un tribunal a finalement accepté d'émettre un mandat d'arrêt contre l'héritier de la compagnie Red Bull, accusé d'avoir tué un policier en 2012, la police thaïlandaise sollicite l'appui d'Interpol pour appréhender le fugitif qui se jouait de la justice depuis des années

La police thaïlandaise a annoncé vendredi qu'un tribunal avait finalement délivré un  mandat d'arrêt contre l'héritier de la compagnie Red Bull, accusé d'avoir tué un policier et qui esquive la justice depuis plusieurs années.

Après plusieurs heures de délibération, le tribunal thaïlandais a délivré un mandat d'arrêt à l'encontre de "Boss", l'héritier de l'empire de Red Bull accusé d'être l'auteur d'une attaque mortelle en 2012, a déclaré vendredi la police, une mesure tardive pour mettre fin à l'impunité dont il jouit depuis cinq ans.

Selon les chefs d'accusation, Worayuth Yoovidhya,  aurait percuté un policier au volant de sa Ferrari et aurait continué sa course traînant le corps sur une centaine de mètres avant de prendre la fuite.  C'est le premier mandat d'arrêt contre Worayuth qui a passé des années à esquiver les audiences. Depuis 2012 il entrait et sortait de Thaïlande librement et continuait de profiter des soirées de la jeunesse dorée de Bangkok.

Même si plusieurs des accusations portées contre lui ont expiré pendant cette période, l'héritier encourt jusqu'à 10 ans de prison pour conduite dangereuse entrainant la mort. Elle est valable jusqu'en 2027.

La famille de Worayuth est la quatrième plus riche en Thaïlande. Dans le pays cette affaire souligne le traitement spécial dont disposent les élites et pointe du doit le système de judiciaire largement influencé par l'argent.

Les procureurs ont demandé à la police de demander le mandat après que Worayuth ait à nouveau esquivé une autre audience judiciaire jeudi.

La police thaïlandaise se tourne maintenant vers l'Interpol pour les aider à localiser l'héritier de Red Bull. Selon le commandant de la division des affaires étrangères de la Police royale thaïlandaise, le Major-général Apichart Suribunya, elle a également demandé au ministère des Affaires étrangères de supprimer son passeport.

"Au départ, j'ai appris qu'il se cachait en Angleterre où nous avons un traité d'extradition", a déclaré le chef de la police nationale Chaktip Chaijinda, aux journalistes.  

Cependant, s'il n'est pas trouvé au Royaume-Uni, la Thaïlande demandera à toute la police d'Interpol présente dans 190 pays de localiser l'héritier et de l'arrêter.

L'avocat de Worayuth a déjà déclaré que son client était incapable de venir à Bangkok en raison de ses affaires au Royaume-Uni.

Avec AFP mardi 2 mai 2017

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale