Le moral des industriels thaïlandais rebondit à son plus haut niveau en 2 ans

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 08/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 11/04/2022 à 07:07
Photo : Reuters
Ouvrier automobile dans une usine

L’indice de confiance des industriels thaïlandais a atteint en mars son niveau le plus haut depuis 25 mois à la faveur de la reprise de l'activité économique tandis que le contexte sanitaire s’apaise

La Fédération des industries thaïlandaises (FTI) a déclaré jeudi que son indice de confiance chez les industriels (TISI) était passé à 89,2 en mars, après avoir baissé en février à 86,7.

"La situation d’ensemble est quasiment normale. Les gens retournent au travail et dépensent davantage d'argent", a déclaré le président de la FTI, Supant Mongkolsuthree, lors d'une conférence de presse, soulignant toutefois que les industriels restent toujours préoccupés par la guerre en Ukraine, qui a fait grimper le prix de l'énergie et des matériaux.

Le TISI s’inscrit sur une échelle de 0 à 200. Lorsqu’il est inférieur à 100, cela tend à indiquer que les acteurs industriels sont pessimistes, autour de 100 qu'ils perçoivent la situation comme étant relativement stable, et au-dessus de 100 qu’ils pressentent une amélioration de la situation.

La FTI a exhorté le gouvernement à assouplir davantage les conditions de voyage dans le royaume pour stimuler le secteur du tourisme, qui était un important moteur de croissance avant la pandémie.

 

Nouvel an tristounet

De son côté, l'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) a indiqué que les dépenses de consommation au cours du prochain Nouvel An thaïlandais devraient chuter de 5% pour atteindre environ 107 milliards de bahts (2,94 milliards d’euros), principalement en raison de la forte augmentation du coût de la vie, mais aussi des restrictions imputées à la lutte contre le Covid-19.

Hormis 2020, lorsque la Thaïlande avait imposé des restrictions sanitaires strictes au moment du nouvel an bouddhique qui a lieu du 13 au 15 avril, les dépenses de Songkran cette année seront les plus faibles depuis 10 ans, a déclaré le président de l’UTCC, Thanavath Phonvichai.

Le gouvernement ultra-conservateur hérité du coup d’Etat de 2014 a décidé d’interdire cette année la version la plus festive de Songkran qui, avec ses batailles d’eau générales sur plusieurs jours, est précisément celle qui fait bouger les foules et a contribué à faire la réputation touristique de la Thaïlande dans le monde entier.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale