Mardi 26 janvier 2021

Manif à Khon Kaen dénonçant un internement psychiatrique abusif

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 17/07/2020 à 05:47 | Mis à jour le 19/07/2020 à 12:58

Un petit groupe de militants politiques thaïlandais a protesté vendredi devant un hôpital psychiatrique ayant admis un homme qui, selon eux, y était détenu contre son gré pour avoir osé porter un t-shirt disant qu'il avait perdu foi en la monarchie.

Critiquer la famille royale thaïlandaise peut entraîner une peine de 15 ans de prison, mais la police de la ville de Khon Kaen a fait savoir qu'elle ne portait pas plainte contre Tiwagorn Withiton, 47 ans.

"Il reçoit des soins, ses proches l'ont fait admettre", a déclaré à Reuters le chef de la police de Khon Kaen, le général Puttipong Musikul.

Reuters n'a pas pu contacter l’intéressé et ses proches ont refusé de réagir.

Nattakorn Champathong, directeur de l'hôpital psychiatrique Rajanagarindra, situé dans le nord-est de la ville, a déclaré à Reuters que Tiwagorn n'avait pas été forcé à entrer à l'hôpital.

"Le patient est prêt à recevoir un traitement et ses proches ont également donné leur accord pour son traitement", a-t-il dit, ajoutant qu'il ne pouvait donner aucun détail médical.

Yingcheep Atchanont, avocat spécialiste des droits humains qui a rendu visite à Tiwagorn lundi, a affirmé pour sa part à Reuters qu'il pensait que l'ingénieur était détenu contre son gré à l'hôpital depuis le 9 juillet.

Plus d'une douzaine de manifestants ont appelé à sa libération vendredi à l'hôpital. Le soutien public envers quelqu'un ayant ouvertement critiqué la monarchie est chose rare en Thaïlande.

"S'il n'a fait de mal à personne, je ne vois aucune raison pour qu’il ne soit pas libéré", a déclaré Somyot Prueksakasemsuk, un activiste politique ayant purgé une peine pour lèse-majesté qui assistait à la manifestation.

Le mois dernier, Tiwagorn avait posté sur sa page Facebook des photos sur lesquelles il portait un t-shirt disant "J'ai perdu foi en l'institution de la monarchie".

Dans son dernier message sur Facebook avant d'être transporté à l'hôpital, il a déclaré avoir reçu la visite de la police, d'autres agents de la sécurité nationale et de psychiatres, qui l'auraient interrogé sur sa santé mentale.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Conseils pour télétravailler correctement à domicile

Plusieurs millions de personnes dans le monde ont dû se mettre au télétravail depuis leur domicile en raison des mesures prises dans certains pays comme la Thaïlande en réponse à l'épidémie de Covid-1