Lundi 16 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le roi de Thaïlande limoge six fonctionnaires du palais

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 24/10/2019 à 00:00 | Mis à jour le 24/10/2019 à 09:59
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha / Archives - Le roi de Thaïlande Maha Vajiralongkorn et la reine Suthida lors d’une cérémonie le 9 mai 2019
Roi-Reine-Thailande

Le roi de Thaïlande, Maha Vajiralongkorn, a limogé six officiels du palais pour conduite "extrêmement malveillante", a annoncé mercredi un communiqué du palais quelques jours après la répudiation inattendue de la concubine officielle du monarque récemment couronné.

Parmi les six personnes figurent une femme, un haut responsable de la police et deux gardes royaux, qui travaillaient au sein du palais.

Deux annonces distinctes publiées dans la Gazette Royale, le journal officiel thaïlandais, accusent les six personnes en question de manquement disciplinaire grave ayant porté atteinte au services royal, et indiquent qu'elles ont été limogées et dépouillées de tous leurs rangs officiels.

"Le roi a ordonné leur destitution du service royal (...) en raison de leurs fautes disciplinaires graves et de leurs actes qui sont considérés comme extrêmement malveillants", indique l'une des annonces.

Reuters n'a pu joindre aucun des six officiels destitués pour recueillir leurs commentaires.

L’ex-concubine royale, Sineenat Wongvajirapakdi, a été déchue lundi de ses titres de manière inattendue, moins de trois mois seulement après que le roi lui avait accordé son titre de Noble Consort Royale - la première nomination de ce type en près d’un siècle.

Un communiqué du palais l'a accusée lundi d'être "déloyale" et d'avoir instauré une rivalité avec la reine Suthida Bajrasudhabimalalakshana, qui a épousé le roi Vajiralongkorn en mai, quelques jours avant le couronnement de ce dernier.

Sineenat n’a plus été vue en public depuis son renvoi et on ignore où elle se trouve actuellement.

Les annonces royales de mercredi ne liaient pas directement le limogeage des six responsables à la répudiation de Sineenat.

Depuis son accession au trône, le roi Vajiralongkorn, ou Rama X, s'est efforcé de renforcer l'autorité de la monarchie. Il a également réintroduit le "Ratchasawat", un code de conduite élémentaire issu de l’époque de la monarchie absolue concernant ceux qui servent au palais royal. 

Toute critique publique envers le roi ou sa famille sont illégales en vertu des lois de lèse-majesté thaïlandaises, parmi les plus sévères au monde, prévoyant des peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison par chef d’accusation.

0 Commentaire (s)Réagir