Vendredi 3 juillet 2020

Le chef de la junte thaïlandaise chante le retour vers la démocratie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 05/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 05/03/2019 à 09:38
Photo : Jewel SAMAD / AFP -
Prayuth-Chanocha

Le chef de la junte thaïlandaise vient de sortir sa dernière ballade pop sirupeuse annonçant de meilleurs lendemains avant des élections que les militaires ont soigneusement verrouillées

Le chef de la junte au pouvoir en Thaïlande depuis cinq ans, parolier de chansons pop sirupeuses à ses heures, a sorti sa dernière ballade, qui traite de «voie démocratique» à l’approche d’élections longtemps repoussées, qu’il ambitionne de remporter.

Diffusée sur YouTube, la chanson intitulée «Jour nouveau» est censée refléter l’optimisme du général de 64 ans à quelques jours du rendez-vous des urnes du 24 mars, le premier depuis 2011.

«Nous sommes en quête d’un jour nouveau dans l’histoire de la Thaïlande… vers une voie démocratique», dit la chanson du général Prayut Chan-O-Cha, chantée par deux soldats.

«Un jour nouveau arrive pour la Thaïlande, afin que nous puissions résoudre les erreurs du passé», poursuit-elle.

Nourriture, feuilletons de télévision, tenues vestimentaires, le chef de la junte aime dispenser ses conseils sur les sujets les plus divers, n’hésitant pas à diriger en survêtement une séance d’aérobic dans les jardins du siège du gouvernement au milieu de centaines de fonctionnaires ou à s’improviser parolier de chansons.

Connu aussi pour ses déclarations à l’emporte-pièce, ses gaffes et ses colères froides, le général, autoproclamé Premier ministre depuis le coup d’État de 2014, aime cultiver l’image d’un homme proche du peuple, notamment lors de son rendez-vous télévisé hebdomadaire du vendredi soir.

Il ambitionne désormais de devenir officiellement chef d’un gouvernement élu, si son parti remporte les élections législatives du 24 mars.

Les militaires ont pris le temps ces dernières années de verrouiller l’espace politique, changeant la Constitution pour s’assurer que le Parlement soit contrôlé par un Sénat nommé.

Mais plusieurs dizaines de partis s’affrontent pour ces élections, dont certains de l’opposition, comme le parti Future Forward, pourraient créer la surprise.

Le général voyage depuis des mois à travers les provinces du pays pour séduire des électeurs fidèles au parti du gouvernement renversé, aujourd’hui dans l’opposition. Il n’a pas précisé pour l’heure s’il utiliserait sa nouvelle chanson, «Jour nouveau», pour sa campagne.

En octobre dernier, un groupe de rappeurs thaïlandais avait fait le buzz sur les réseaux sociaux avec une chanson anti-junte aux paroles enflammées. 

0 Commentaire (s)Réagir