Samedi 7 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le chef de la banque de Thaïlande "très inquiet" de la force du baht

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 19/11/2019 à 23:10 | Mis à jour le 20/11/2019 à 21:23
Baht-Thailande-BOT

La vigueur du baht est source d’inquiétude pour l’économie du royaume, fortement tributaire du commerce extérieur, et qui devrait passer sous les prévisions de croissance de la banque centrale, a fait savoir lundi le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT).

"Nous sommes très inquiets par rapport au baht", a déclaré le gouverneur de la BoT, Veerathai Santiprabhob, lors d'un séminaire organisé dans la province de Songkhla, dans le sud du pays.

Le baht est la devise asiatique ayant connu la hausse la plus forte cette année, + 7,7% par rapport au dollar, ajoutant à la pression déjà forte sur les exportateurs dans le contexte de tensions commerciales internationales.

Le baht a été porté par l’important excédent de compte courant de la Thaïlande qui, avec des réserves en devises étrangères élevées et un faible endettement extérieur, a également attiré des flux de capitaux, a souligné Veerathai Santiprabhob. "Nous sommes un refuge", a-t-il dit.

La BoT a pris des mesures contre toute augmentation rapide du baht, reflétée par l'augmentation des réserves de change, a ajouté le gouverneur de la BoT.

La croissance économique de cette année devrait être inférieure aux prévisions de la banque centrale de 2,8%, souligne-t-il.

La semaine dernière, le gouverneur de la BoT, Mathee Supapongse, a déclaré à Reuters que les prévisions de croissance de la BOT pour 2019 et 2020 seraient revues à la baisse lors de sa prochaine réunion sur la politique monétaire le 18 décembre.

Lundi, la Thaïlande annonçait sa plus faible progression trimestrielle (0,1%) du PIB en un an au troisième trimestre, et un taux de croissance pour le T3 de 2,4% d’une année sur l’autre, un résultat inférieur aux prévisions.

L'agence de planification a réduit son estimation de croissance pour 2019 à 2,6% contre 2,7%-3,2% précédemment.
 

0 Commentaire (s)Réagir