Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La croissance thaïlandaise ralentit au T3, regain d’optimisme sur 2020

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 19/11/2019 à 01:27 | Mis à jour le 19/11/2019 à 02:52
Photo : Reuters
Exportation-Port-Thailande

L'économie thaïlandaise a enregistré entre juillet et septembre la croissance trimestrielle la plus faible en un an, en raison de la stagnation des exportations et d’une baisse de la consommation privée, ouvrant la voie à de probables plans de relance supplémentaires.

La croissance de la deuxième économie de l'Asie du Sud-Est, corrigée des variations saisonnières, a été de 0,1% sur le troisième trimestre par rapport au précédent, soit la progression la plus faible enregistrée depuis le troisième trimestre 2018. 

Par rapport à la même période l’année précédente, le 3e trimestre 2019 affiche une croissance de 2,4%, contre 2,3% pour le 2e trimestre -le taux de croissance le plus faible de ces cinq dernières années.

Le gouvernement a une nouvelle fois réduit ses prévisions de croissance pour 2019, la guerre commerciale sino-américaine et un baht relativement fort pesant lourdement sur l'économie largement tributaire des exportations.

L’agence de planification a abaissé lundi ses prévisions de croissance pour 2019 de 2,6% contre 2,7-3,2% il y a trois mois.

Elle a également revu à la baisse son estimation du recul des exportations cette année, l’établissant à 2% contre 1,2% précédemment.

Ces révisions baissières interviennent alors que les économies manufacturières asiatiques subissent un effondrement de la demande mondiale après 16 mois de bras de fer entre Beijing et Washington. Et le baht vient ajouter une pression supplémentaire.

"La révision à la baisse du PIB sur le 2e trimestre 2019 est ce qui a probablement empêché le début du compte à rebours vers une récession technique", estime Kobsidthi Silpachai, directeur de recherche sur les marchés financiers à la Kasikornbank.

"Les modestes performances économiques soulignent la nécessité d'une relance", dit-il, même si espérer que l'assouplissement monétaire puisse résoudre les problèmes de l'économie est un "voeu pieux".

graphique-Exportation-Thailande

Lors d'une conférence de presse, Wichayayuth Boonchit, secrétaire général adjoint du Conseil national du développement économique et social (NESDC), a déclaré que "l'économie au troisième trimestre s'est redressée plus lentement que prévu en raison de problèmes économiques mondiaux".

Il a ajouté que l’appréciation du baht avait affecté les exportations et les investissements privés, soulignant que la vigueur de la devise thaïlandaise allait perdurer encore pendant un certain temps. Le baht s’est renforcé de 7,6% par rapport au dollar depuis le début de l’année.

Les exportations thaïlandaises n’ont enregistré aucune croissance au troisième trimestre par rapport à l’année précédente, après deux trimestres de contraction. Le secteur manufacturier a reculé de 4,2%, alors que l’investissement public a augmenté 3,7%, selon les données de l’agence.

Pour relancer l'activité intérieure, le gouvernement a mis en place en août un plan de relance de 10 milliards de dollars, annonçant que de nouvelles mesures seraient envisagées pour soutenir la croissance si nécessaire.

Le 6 novembre, la Banque de Thaïlande (BoT) a abaissé son taux directeur à 1,25%, un niveau historique et le deuxième assouplissement en trois mois.

Le vice-gouverneur de la BoT, Mathee Supapongse, a déclaré à Reuters la semaine dernière qu'il y avait encore de la marge de manœuvre pour soutenir l'économie si besoin.

Pour 2020, l'agence de planification prévoit un meilleur taux de croissance, 2,7-3,7%, et un rebond des exportations de 2,3%.

La croissance du PIB au troisième trimestre a également été affectée par la faiblesse de la demande intérieure, freinée par le fort endettement des ménages. La croissance de la consommation privée a ralenti, s'établissant à 4,2% par rapport à l'année précédente.

Si le nombre de touristes étrangers a augmenté de 7,2%, c’est par rapport à une année 2018 médiocre affectée par un terrible naufrage impliquant des dizaines de ressortissants chinois, premier marché du royaume.

croissance-thailande-Asean


 

0 Commentaire (s)Réagir