Mardi 4 août 2020

La Thaïlande perd Marcel Barang, un érudit de la traduction littéraire

Par Catherine Vanesse | Publié le 24/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 24/06/2020 à 12:19
Marcel Barand décès traducteur

Traducteur littéraire et grand connaisseur de la Thaïlande où il vivait depuis plus de quatre décennie, Marcel Barang s’est éteint le 19 juin à Bangkok à l’âge de 75 ans. 

Originaire de l’Ariège dans le sud-ouest de la France, Marcel Barang résidait en Thaïlande depuis 1978. Journaliste pendant un quart de siècle, il s’était imposé depuis les années 1990 comme le traducteur littéraire du thaïlandais vers le français et l’anglais. Il s’est éteint ce 19 juin 2020.

“Nulle autre personne avant lui ne s'était autant impliquée et n'avait autant contribué à la diffusion et à la reconnaissance internationale de la littérature contemporaine thaïlandaise” peut-on lire sur la page Facebook de la maison d’édition Jentayu qui publie depuis 2014 deux fois par an une revue consacrée à la littérature en Asie. “Marcel a participé à tous nos numéros sans aucune exception, et notre hors-série dédié à la Thaïlande n'aurait pu voir le jour sans ses conseils, son dévouement et son talent - immense - pour les mots”. 

“Nous perdons un érudit, Marcel était vraiment une figure au niveau littéraire. Il laisse une oeuvre derrière lui, il a traduit des poètes thaïlandais connus et moins connus, des auteurs tels que Saneh Sangsuk et Chart Korbjitti”, commente Philippe Plénacoste, ancien directeur du magazine Gavroche. Homme très discret, en dehors de la communauté francophone en Thaïlande, “c’était quelqu’un qui parlait très peu aux gens qu’il ne connaissait pas et vraiment très très peu aux journalistes. Il nous a pourtant accordé une fois ou deux des interviews”, ajoute Philippe.

De par son travail de traducteur, Marcel Barang, de son vrai nom Marcel Bonnans, a en effet permis au public francophone et anglophone de découvrir des romanciers thaïlandais de premier plan tels que Saneh Sangsuk, Chart Korbjitti et Nikom Rayawa ainsi que de jeunes auteurs Arunwadi Arunmart, Siriworn Kaewkan et Kanokpong Songsomphan. 

Des oeuvres accessibles sur son site Thaifiction , qui présente en lecture libre un nombre conséquent de romans et nouvelles traduits à partir du thaïlandais, principalement en anglais, mais aussi en français. Un site qui existe depuis le début des années 2000 et sponsorisé par Sondhi Limthongkul, baron thaïlandais de la presse multimédia et pour qui Marcel a travaillé au sein du groupe de presse Manager pendant plusieurs années avant la crise de 1997. 

C’est en effet son passé de journaliste qui l’a amené en Thaïlande dans un premier temps et à apprendre le thaïlandais comme il le confiait dans une interview pour le site Expatden.com en 2009. 

Marcel Barang découvre l’Asie du Sud-Est à la fin des années 1960 alors qu’il fait son service comme coopérant au Cambodge, entre 1967 et 1969. Au début des années 1970, il travaille au bureau français de l’agence de presse Reuters à Londres et il réalise son premier reportage en Thaïlande en 1972 avant de s’installer définitivement en 1978 pour ne plus quitter le Royaume. 

https://marcelbarang.wordpress.com/

LIRE AUSSI

Hommage à Marcel Barang, traducteur et "passeur" de la litterature thaïlandaise 
http://www.alainbernardenthailande.com

Marcel Barang, une histoire française en Thaïlande
http://arretsurinfo.ch

Nous vous recommandons

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bombay Appercu
CULTURE

Le saviez-vous : l'Inde est à l'origine du tissu provençal

Le textile est à l’origine d’un lien historique entre l’Inde et la Provence et notamment Marseille. Retour sur les cotonnades indiennes et la naissance du tissu provençal.