Samedi 31 octobre 2020

La Thaïlande accueillera des touristes étrangers à partir d'octobre

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 22/08/2020 à 10:23 | Mis à jour le 24/08/2020 à 09:52
Photo : REUTERS / Sooppharoek Teepapan
Tourisme-Phuket-Covid

La Thaïlande va autoriser les touristes étrangers à se rendre sur l‘île de Phuket pour des longs séjours à partir d'octobre, a déclaré vendredi un haut responsable.

Le gouvernement thaïlandais, très soucieux de maintenir un risque zéro du Covid-19, cherche dans le même temps à relancer le tourisme, secteur économique clé dévasté par les mesures drastiques prises pour contenir une épidémie qui a fait 58 victimes en sept mois dans le royaume selon les statistiques officielles.

A partir d’octobre les touristes étrangers pourront se rendre sur l’île de Phuket mais a condition qu’ils prévoient un séjour d’au moins un mois, dont les 14 premiers jours devront être passés en quarantaine dans un périmètre limité à leur hôtel et son voisinage proche, avant de pouvoir visiter d'autres zones, a déclaré le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT), Yuthasak Supasorn.

Cette annonce intervient après que les autorités ont mis en suspend leurs projets de "bulles de voyage" avec des pays d’Asie qui ont vu un regain de test positifs au coronavirus et pour certains de morts.

"Le 1er octobre, nous commencerons à Phuket", a déclaré Yuthasak Supasorn, laissant entendre que d’autres destinations pourraient bénéficier du même types d’assouplissement.

Les touristes devront passer deux tests de coronavirus pendant leur quarantaine avant de pouvoir se rendre dans le reste de l'île, a déclaré jeudi le ministre du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn.

Ils devront rester dans la province pendant une semaine de plus et passer un test supplémentaire avant de pouvoir se rendre dans d'autres régions du pays.

Le personnel devra également rester à l'hôtel, a-t-il ajouté.

La Thaïlande n’a signalé aucun cas de transmission locale du COVID-19 depuis presque trois mois. Le royaume a enregistré un peu plus de 3.300 cas au total depuis janvier.

Vendredi, la cellule de crise du Covid-19 a prolongé l’état d’urgence d’un mois jusqu’à la fin du mois de septembre pour contrôler l’épidémie.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est a reculé de 12,2% en glissement annuel, il s’agit de la pire contraction depuis la crise asiatique de 1998.

Le pays s'attend à recevoir 8 millions de touristes étrangers cette année. En comparaison, il avait un record de 39,8 millions de touristes en 2019.
 

8 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Ryade mar 25/08/2020 - 15:02

La Tunisie a voulu mettre en place cette même politique au début de l’été, résultat….. Pratiquement zéro touristes les caisses sont restées désespérément vide …. Au final, l’état à revue sa copie et à dû supprimer toutes ces contraintes imposées aux touristes. J’espère que le gouvernement Thaïlandais va revoir lui aussi sa copie… Tout le monde, ne peux pas se permettre un mois de congé d’affilé je pense. Je part souvent au pays du sourire, je possède même une chaîne Youtube qui en parle, mais personnellement voyager avec de tel contraintes cela me semble compliqué pour le moment. Cependant, je comprend la politique de “protection” du pays, mais elle ne devrait pas se faire au détriment du voyageur. Mais hélas c’est ainsi pour beaucoup de pays en ce moment et ce tant que l’on aura pas trouvé de vaccin, de remède à ce fichu Covid-19…. Ahhhhh Corona, tu peux dire que tu as bien foutu ta M….. dans notre vie. Ryade

Répondre
Commentaire avatar

GéBé mar 25/08/2020 - 07:43

S’agit -il d’un nouveau produit touristique ? Un nouveau concept touristique breveté Corée du Nord ? La bulle concentrationnaire avec muselière, laisse ou bracelet électronique, la liberté surveillée mais dans un environnement supposé enchanteur et ses hôtels hors de prix. Une éventuelle opportunité pour faire des progrès en chinois, en arabe et en allemand ... Un stage, un apprentissage, grandeur nature, de la réalité qui vient ... le monde d’après.

Répondre
Commentaire avatar

Georges lun 24/08/2020 - 07:36

La Thailand ouvrirait ses portes en Octobre .... mais pour aller où ::: Phuket et dans quelles conditions ... mini 1 mois dont 14 jours en quarantaine ....! l'illogisme légendaire de la Thailande ( pour ne pas dire plus ) réapparait ! quel réel touriste va accepter ça ????? A mourir de rire !

Répondre
Commentaire avatar

Paulnou jeu 27/08/2020 - 18:19

Le probleme c'est que les gens ne vont pas mourir de rire mais de pauvrete et suicides... Meme le gouvernement avoue s'attendre a des millions de chomeurs Thai, sans parler des millions d'immigres qui leur construisent des tours, les servent dans hotels et restaurants, ramassent leurs poubelles qui vont aussi subir la recession generalisee

Répondre
Commentaire avatar

JPSIAM lun 24/08/2020 - 06:16

La Thaïlande se propose d'accueillir les touristes étrangers, mais ces derniers ne viendront pas dans les conditions imposées. D'autre part, les conditions de voyages au niveau international ne sont pas requises. La déception sera très mal supportée par les travailleurs du tourisme sans autre solution de survivre.

Répondre
Voir plus de réactions

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Placer son capital en tant de crise: le bois d’Agar, vert et rentable

Solution particulièrement intéressante en période de crise, la culture du bois d’Agar ne dépend pas des aléas économiques et le prix de revente au kg de produit fini est fixé contractuellement

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.