Mardi 25 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INJUSTICE – 15 ans de prison pour une cueillette de champignons mobilisent le web

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 17/12/2013 à 23:00 | Mis à jour le 08/01/2018 à 11:00

Un paisible couple de cueilleurs de champignons se retrouve dans l'enfer carcéral suite à une condamnation à 15 ans de prison pour exploitation forestière illégale! Les médias et les internautes se mobilisent et dénoncent la justice thaïlandaise clémente avec les puissants et impitoyable pour les petites gens.

--

LIRE AUSSI

Notre article du 25 janvier 2010
Surayud déménage, les rouges annulent leur manifestation prévue à l'hôpital Siriraj

Notre article du 12 janvier 2010
2010 : une année de tous les dangers pour Abhisit et pour la Thaïlande

Notre article du 12 janvier 2010
Des milliers de chemises rouges dénoncent une justice à deux vitesses

Le 12 juillet 2010, Udon Siri, âgé de 51 ans et son épouse Daeng âgée de 48 ans étaient en train de cueillir des champignons dans la réserve forestière de Dong Ranang de la province de Kalasin lorsqu'ils ont été surpris par l'intervention de gardes forestiers qui traquaient des bucherons clandestins. Ils se sont enfuis. Mais la police a retrouvé leur moto abandonnée et le couple a été identifié puis arrêté pour cueillette illégale de champignons.
Un tribunal les a condamnés à 15 ans de prison pour exploitation forestière illégale après que le couple soit passé aux aveux sur les conseils de leur avocat qui estimait qu'en ce cas la condamnation serait "moins lourde". Après un appel rejeté, les deux cueilleurs de champignons ont déjà purgé une peine d'un an et huit mois.
L'extrême sévérité de cette condamnation a suscité l'indignation et des milliers d'internautes se sont mobilisés pour protester contre cette incroyable sentence. Le site thaïlandais de partage vidéos YouClipz a lancé une campagne de soutien au couple qui a reçu plus de 23.000 signatures. Les témoignages montrent une indignation profonde face à la justice thaïlandaise incapable de jeter en prison le meurtrier d'un policier parce qu'il est le fils d'un ministre ou indulgente pour ce jeune chauffard qui en 2010 a tué neuf personnes et qui a été condamné à seulement deux ans de prison avec sursis.
La chaîne de télévision Canal 3 a diffusé un reportage vendredi dernier dans lequel elle révèle que la Cour suprême est intervenue par décret pour faire libérer le mari malade.
F.P. () jeudi 19 décembre 2013
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir