La Thaïlande tourne la page du COVID-19

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 26/09/2022 à 02:54 | Mis à jour le 05/12/2022 à 04:21
Photo : Reuters
Des femmes thailandaises dansent de joie dans les rues de Bagkok

À partir de samedi, le Covid-19 en Thaïlande ne sera plus considéré comme une menace nationale. L’Etat d’urgence sanitaire sera levé et les voyageurs n’auront plus à présenter de preuve de vaccination ni de test

Le comité spécial chargé de la gestion de la situation du COVID-19 en Thaïlande (CCSA) a indiqué jeudi que les autorités sanitaires requalifieraient à partir du 1er octobre la maladie à coronavirus. Le Covid-19 passera ainsi du statut de "maladie transmissible dangereuse" à celui de "maladie transmissible sous surveillance".

Cela suppose que le décret d'urgence sanitaire sera levé le 30 septembre et que le CCSA, cellule d’urgence créée en 2020 pour coordonner les efforts thaïlandais contre la pandémie, sera dissous. Les ordonnances et décrets émis en vertu de l’Etat d’urgence depuis le 25 mars 2020 seront annulés.

De fait, à partir du 1er octobre, les voyageurs se rendant en Thaïlande ne seront plus tenus de présenter une preuve de vaccination ou les résultats d’un test ATK.

La Thaïlande, qui s’est distinguée par une politique sanitaire stricte -et quelque peu chaotique-, avait imposé durant de longs mois des restrictions très contraignantes pour les voyageurs étrangers, avant de commencer à assouplir progressivement les mesures en 2021, non sans quelques difficultés. Sur l’année 2021, le royaume n’a accueilli que 428.000 visiteurs étrangers contre près de 40 millions en 2019.

Sejour en Thaïlande sans visa étendu à 45 jours

Mais en juillet dernier, les autorités ont fait un pas décisif vers le retour à la normale dans le pays et la reprise du tourisme en levant les dernières contraintes majeures pour les habitants du royaume et pour les voyageurs.

Si le masque facial n’est plus obligatoire en Thaïlande depuis le 1er juillet, la plupart des Thaïlandais continuent toutefois de le porter, les autorités le recommandant toujours dans les espaces surpeuplés comme les aéroports, les marchés ou les commerces.

Aussi, à partir du 1er octobre, l’exemption de visa, qui permet aux voyageurs d’une cinquantaine de pays dont la France, la Belgique et la Suisse, d’entrer et de séjourner en Thaïlande sans avoir à faire de demande de visa, passera d’une durée de 30 jours à une durée de 45 jours. Le visa a l’arrivée (visa on arrival) passera quant à lui de 15 jours à 30 jours. Cet allongement de durée pour l’exemption de visa et le visa à l’arrivée sera valable jusqu’au 31 mars 2023 au moins.

Le bilan thaïlandais du Covid-19 fait état de 32.718 morts depuis janvier 2020. Toutefois, les autorités ont avoué en mars avoir attribué à tort une part non négligeable des décès à la maladie provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2, mais elles n’ont toujours pas proposé de chiffre révisé. 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale