La Thaïlande rouvre la fameuse plage de Maya Bay aux visiteurs

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 05/01/2022 à 02:03 | Mis à jour le 05/01/2022 à 06:59
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha - Des touristes en nombre limité ont découvert le 3 janvier une plage de Maya Bay régénérée après que la Thaïlande a fermé son accès pendant trois ans.
Reouverture-Maya-Bay-Thailande

La Thaïlande a rouvert Maya Bay, la plage rendue célèbre par le film "The Beach", victime de son succès au point qu’elle avait dû être fermée en 2018 pour protéger l’écosystème des hordes de touristes

La Thaïlande vient de rouvrir en ce début d’année Maya Bay, la fameuse plage de sable blanc rendue célèbre en 2000 par le film "The Beach" avec Leonardo DiCaprio. 

Entourée de falaises hautes de 100 mètres, Maya Bay se trouve sur l'île de Phi Phi Leh dans la mer d'Andaman, et n'est accessible que par bateaux depuis l’île de Phi Phi Don, celle de Phuket, ou encore Krabi sur le continent.

Les autorités ont fermé Maya Bay au public en 2018, au motif que les récifs coralliens et la plage étaient gravement endommagés par l’activité touristique qui avait atteint un rythme quasi-industriel. 

Une touriste patauge dans l'eau cristalline sur la plage de Maya Bay en Thailande
Une touriste pose dans l'eau cristalline de la plage de Maya Bay en Thaïlande, le 3 janvier 2022. Photo REUTERS/Jorge Silva

Mais depuis quelques jours, les visiteurs sont autorisés à revenir. En nombre limité.

"Les requins sont revenus, les récifs coralliens repoussent et l'eau est de nouveau claire", a déclaré à Reuters Yuthasak Supasorn, gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande.

"Ces choses montrent que la nature peut guérir si nous lui donnons le temps, et nous devons travailler pour qu'elle reste ainsi."

Pour garantir la préservation du site, les autorités ont limité à 375 personnes le nombre de personnes autorisées à s’y rendre en même temps. Et pour l’heure, la baignade reste interdite. Les bateaux ne sont autorisés à accoster qu'à un endroit bien précis en retrait de la baie pour éviter d'endommager les récifs coralliens.

La plage de Maya Bay en Thailande avec les bateaux amares au loin
Pour éviter d'endommager les récifs coralliens, les bateaux doivent s'amarrer en retrait de la baie. REUTERS/Jorge Silva

Avant la pandémie de coronavirus, les revenus du tourisme participaient à environ 20% du produit intérieur brut de la Thaïlande, constituant l’un des principaux piliers l’économie du royaume qui accueillait en 2019 près de 40 millions de visiteurs étrangers.

Mais comme dans d’autres pays d'Asie du Sud-est, le tourisme de masse s'avère coûteux pour l'environnement et les plages tropicales idylliques se retrouvent vite polluées et jonchées d'ordures.

"Maya Bay est magnifique, c'est un endroit merveilleux", a déclaré Manuele Panin, une touriste italienne de 40 ans, qui visitait la plage.

"Je pense que c'est bien qu'elle ait été fermé durant tout ce temps pour protéger la nature et lui permettre de se régénérer."

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale