La Thaïlande renoue avec le MotoGP ce week-end !

Par Régis LEVY | Publié le 29/09/2022 à 02:22 | Mis à jour le 03/10/2022 à 05:37
Photo : Régis LEVY (archives) - Marc Márquez sur le circuit de Buriram en 2018
Marc-Marquez-Buriram

Après deux années d’interruption due à la pandémie de coronavirus, la ville de Buriram accueille de nouveau ce weekend la manche Thaïlandaise du MotoGP, le championnat du monde moto sur circuit qui comporte trois catégories. Invité par la Dorna Lepetitjournal.com sera de nouveau sur place cette année pour couvrir l'événement

Trois courses se dérouleront durant le weekend : le MotoGP, la catégorie reine réservée à des motos de 1000cc maximum, le Moto 2, compétition intermédiaire antichambre du MotoGP dont toutes les motos sont équipées d’un moteur Triumph de 765 cc et le Moto 3 (250 cc) qui permet aux plus jeunes pilotes de se faire les dents. 

Concernant le MotoGP, les Français concentreront leur attention et leurs espoirs sur Fabio Quartararo, le champion du monde en titre, qui ne devance plus que de 18 points l’Italien Pecco Bagnaia, son plus proche rival au classement provisoire.

Le pilote officiel Yamaha qui a compté 91 points d’avance sur le leader du team Ducati usine a vu son capital s’effondrer de 80 points en 5 courses. Il a néanmoins réussi à se redonner un peu d’air le weekend dernier au Japon en reprenant 8 points au transalpin qui a chuté en l’attaquant dans le dernier tour. 

Deux Français et un Italien dans un mouchoir de poche

Johann Zarco, l’autre Français double champion du monde de Moto2 espère également briller sur un tracé qui lui avait plutôt réussi en 2018, sa deuxième année en MotoGP. Il avait terminé à une brillante 5e place sur sa Yamaha. Désormais au guidon de sa surpuissante Ducati Pramac, il tentera de jouer les trouble-fête en tête de la course.

Alors qu’il ne reste que quatre manches à courir, seulement 25 points séparent les trois premiers du classement. La fin de saison s’annonce incertaine et palpitante, 25 points étant attribués au vainqueur d’un grand prix.

Les spectateurs thaïlandais n’auront d’yeux que pour Somkiat Chantra le jeune pilote de Chonburi qui court pour Honda Team Asia en Moto2. Auteur de sa meilleure saison, il est actuellement 9e au championnat et a gagné le premier grand prix jamais remporté par un Thaïlandais lors de la deuxième manche en Indonésie. Également sur le podium en Argentine et en Autriche (2e), il a terminé 5e de la dernière manche à Motegi au Japon, confirmant qu’il est l’un des hommes en forme du moment.

Buriram, un Grand Prix très apprécié

La Dorna Sports, le détenteur des droits commerciaux pour le sport motocycliste des courses de Grand Prix a inscrit en 2018 le circuit Chang International au calendrier du championnat du monde pour une durée de cinq ans. Dès sa première édition, le grand prix de Thaïlande fut élu meilleure manche de l’année du MotoGP

Hervé Poncharal, directeur de l’IRTA, l’association internationale des teams manageurs, avait dès la fin du grand prix confié à Lepetitjournal.com ses impressions ultra positives, saluant le professionnalisme et la capacité de réaction des organisateurs pour répondre aux multiples exigences des différents protagonistes.

Ces efforts constituent la première étape d’une stratégie visant à développer l’économie locale de la région de Buriram et renforcer l’image de la Thaïlande. Certifié pour la Formule 1, le circuit Chang International compte bien accueillir la plus prestigieuse compétition automobile dans un avenir proche.

Le programme complet du MotoGP sur le site officiel de la Dorna    

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale