La peste porcine africaine détectée dans un abattoir en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 12/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 17/01/2022 à 03:34
Photo : REUTERS/Kham/Files
Porcherie-Thailande-

Les autorités thaïlandaises ont déclaré mardi que la peste porcine africaine avait été détectée dans un échantillon prélevé dans un abattoir de la province de Nakhon Pathom, la première confirmation officielle de la maladie dans le pays.

Les autorités ont lancé une enquête ce week-end, alors que des spéculations allaient bon train ces dernières semaines selon lesquelles la maladie décidait les cheptels thaïlandais de porcs, faisant chuter l’offre et monter les prix.

Un échantillon a été testé positif à la peste porcine africaine sur 309 collectés dans 10 fermes et deux abattoirs, a déclaré Sorravis Thaneto, directeur général du Département de l'élevage, lors d'une conférence de presse mardi, au cours de laquelle il s'est engagé à rechercher la source de la maladie.

Les autorités thaïlandaises ont régulièrement nié l’existence d’une épidémie locale de cette maladie qui a atteint l'Asie en 2018, tuant des centaines de millions de porcs.

Mais l'Université Kasetsart a annoncé il y a quelques jours que son laboratoire avait découvert le mois dernier la maladie sur un porc de compagnie mort.

Les autorités vont déclarer une zone de risque de contamination sur un rayon de cinq km autour de l'endroit où l'échantillon positif a été prélevé, les mouvements de porcs seront limités, et les animaux suspectés d'être infectés seront abattus, a déclaré Sorravis Thaneto, ajoutant que des compensations seront versées aux fermes touchées.

La Thaïlande informera également l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) de la découverte officielle de la maladie, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a approuvé mardi une enveloppe de 574 millions de bahts pour des compensations aux petites exploitations agricoles dans 56 provinces où des porcs ont été abattus l'année dernière pour prévenir la peste porcine africaine et d'autres maladies virales des porcs.

Près de 5.000 agriculteurs n'ont pas encore été indemnisés pour plus de 159.000 porcs abattus entre mars et octobre de l'année dernière, a déclaré un porte-parole du gouvernement.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale