TEST: 2238

Payer en crypto des biens ou des services sera interdit en Thaïlande à partir d’avril

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 24/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 24/03/2022 à 04:37
Photo : Reuters
Cryptomonnaies

A partir d’avril, il sera interdit en Thaïlande d’effectuer le paiement de biens et de services en utilisant des actifs numériques, selon une décision de la Securities and Exchange Commission (SEC)

La Thaïlande a établi des règles interdisant à partir du 1er avril l'utilisation des actifs numériques pour payer des biens et des services, a fait savoir mercredi l’organisme régulateur du marché.

Cette décision s’inscrit dans la ligne des discussions récentes entre la Securities and Exchange Commission (SEC) et la Banque de Thaïlande (BoT) sur la nécessité de réglementer cet aspect de l’activité du secteur des actifs numériques en raison des effets qu’elle pourrait avoir sur la stabilité financière et l'économie globale du pays, a déclaré la SEC dans un communiqué.

La Thaïlande compterait le plus grand nombre de propriétaires de cryptomonnaies par habitant au monde, selon le dernier rapport Data Reportal. Connectés en moyenne 9h par jour, les internautes thaïlandais seraient également champion du shopping en ligne.

Les professionnels du secteur des actifs numériques qui fournissent de tels services doivent se mettre en conformité avec les nouvelles règles dans les 30 jours à compter de la date d'entrée en vigueur, indique le communiqué.

La BoT a déclaré à plusieurs reprises qu'elle n’approuvait pas les crypto-monnaies comme moyen de paiements.

La BoT autorisera certaines activités crypto pour les banques

La banque centrale thaïlandaise a organisé mercredi un briefing sur les recommandations concernant la régulation des activités d'actifs numériques des banques. Il en est ressorti que la BoT prévoit de nouvelles règles sur l’investissement dans les actifs numériques par les filiales des banques commerciales.

Il s’agirait notamment de permettre à ces dernières d'investir jusqu'à 3% de leur capital dans ce genre d’activité, a déclaré mercredi Roong Mallikamas, une vice-gouverneure de la banque centrale thaïlandaise.

Ces règles révisées devraient être mise en place au milieu de cette année et offriront plus de flexibilité dans la conduite des affaires tout en améliorant la supervision en fonction de l'évolution des risques, a annoncé Roong Mallikamas lors d'une conférence de presse.

Les succursales des banques commerciales ne seront pas autorisées à investir plus de 3% de leur capital dans des activités crypto réglementées telles que les bourses d'actifs numériques, afin de limiter les nouveaux risques qui pourraient affecter la confiance des banques, a ajouté la vice-gouverneure.

La banque centrale n'a pas encore autorisé les banques commerciales à mener directement des activités commerciales d'actifs numériques, a-t-elle précisé, ajoutant que "les actifs numériques sont toujours risqués".

En revanche, la banque centrale va supprimer le plafond actuel de 3 % du capital que les banques commerciales peuvent investir dans la fintech, afin de leur permettre d'utiliser davantage la technologie financière.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale