TEST: 2238

Omicron fait sa première victime en Thaïlande, une octogénaire vaccinée

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/01/2022 à 15:45 | Mis à jour le 18/01/2022 à 05:17
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun -
Vaccination de personnes âgées en Thaïlande

La Thaïlande a signalé dimanche son premier décès dû au variant du Sars-CoV-2, Omicron, une octogénaire de 86 ans qui avait reçu deux doses du vaccin Pfizer.

Une Thaïlandaise de 86 ans souffrant de la maladie d’Alzheimer est décédée d’un Covid-19 provoqué par le variant Omicron le 12 janvier dans la province de Songkhla, a fait savoir dimanche le ministère de la Santé. 

Il s’agit du premier décès dans le royaume imputé au variant du Sars-CoV-2. 

Selon le quotidien Bangkok Post, la vieille dame avait reçu deux doses du vaccin à ARNm Pfizer-BioNTech.

Ce décès d’une personne âgée fragilisée, qui correspond à la très grande majorité des morts du Covid-19, intervient plus d’un mois après que la Thaïlande a détecté son premier cas d'Omicron.

La Thaïlande toujours sous les 20 décès quotidiens

Le variant du coronavirus avait été catégorisé dès les premiers jours de sa découverte fin novembre comme "préoccupant" par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Une catégorisation pour le moins alarmiste qui a conduit en Thaïlande au rétablissement le 22 décembre de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs de l’étrangers et fait flotter un vent d’incertitude pour un certain nombre d’activités telles que l’enseignement, la restauration et les conditions de travail en général, le télétravail ayant été recommandé au début du mois.

Des projections du ministère de la Santé en décembre annonçait entre 10.000 et 30.000 cas d’infection par jour et entre 60 et 180 décès quotidiens dans le courant du premier trimestre 2022. Mais si le nombre d’infection a augmenté en début de mois, alors que les autorités ont multiplié les campagnes de test, il s’est stabilisé autour des 7.000-8.000 cas par jour depuis plusieurs jours, tandis que le nombre de morts, lui, se maintient sous la barre des 20 décès quotidiens depuis le 27 décembre.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Rungrueng Kitphati, a d’ailleurs déclaré dimanche qu’au regard du faible nombre de malades, la Thaïlande ne devrait pas avoir besoin d’imposer de nouvelles mesures sanitaires, semblant indiquer une possible sortie de crise.

Vaccination des enfants de 5 à 11 ans

Paradoxalement, la Thaïlande, qui n’a enregistré que 22.000 décès du Covid-19 sur son sol en deux ans –soit deux fois moins que les morts sur les routes- envisage de promouvoir la vaccination des enfants de 5 à 11 ans avec le vaccin Pfizer. 

L'agence thaïlandaise de contrôle des médicaments et des produits alimentaires (FDA) a déclaré le 20 décembre qu'elle avait approuvé l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Les vaccins sont attendus d’ici début février, et le ministère thaïlandais de l'Éducation vise à vacciner 5,2 millions d'élèves âgés de 5 à 11 ans, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Thanakorn Wangboonkongchana.

Si la vaccination des personnes à risques (plus de 65 ans et ayant des comorbidités) semble avoir fait consensus, de nombreux spécialistes dans le monde entier ont exprimé des réserves sur la vaccination des enfants, mettant en avant une balance bénéfice/risques négative pour une population ayant un risque de développer une forme grave du Covid-19 proche de zéro face à des vaccins en phase expérimentale et dont l’efficacité reste pour le moins limitée puisqu’ils n’empêchent pas totalement la transmission ni les formes graves, comme en témoignent les statistiques des pays les plus vaccinés comme la France ou la Grande Bretagne qui se trouvent actuellement en haut du tableau des incidences du coronavirus.

La Thaïlande a signalé dimanche 8.077 infections au coronavirus et neuf décès du Covid-19, tous âgés de plus de 60 ans, selon le Dr Opas Karnkawinpong, directeur du Département de contrôle des maladies (DDC), cité par le Bangkok Post.

Environ 66% des quelque 72 millions de personnes vivant dans le pays ont été complètement vaccinées.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale