Les milieux d’affaires thaïlandais optimistes sur l’impact d'Omicron sur l'économie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 14/01/2022 à 02:58 | Mis à jour le 17/01/2022 à 03:32
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun
Consommateur-Thailandais

Le plus important organisme d’affaires de Thaïlande estime que l’impact du variant Omicron sur l’économie du royaume reste limité jusqu'ici, même si la banque centrale est plus prudente

Le principal groupe d'entreprises thaïlandais a déclaré mercredi que le variant Omicron ne devrait avoir qu'un impact limité sur l'économie du pays, alors que le nombre d’infections et surtout de morts reste bas.

La Thaïlande a signalé vendredi 15 décès du Covid-19 et 8.158 cas positifs au coronavirus dans les dernières 24 heures, un chiffre similaire à celui de ces derniers jours.

Le Joint Standing Committee on Commerce, Industry and Banking (JSCCIB), organisme regroupant les trois principaux organismes privés thaïlandais des affaires - Conseil du Commerce (BOT), Fédération des Industries de Thaïlande (FTI), Association des Banquiers de Thaïlande (TBA) - a déclaré mercredi que le variant Omicron devrait avoir un impact modéré sur la reprise économique du royaume cette année, estimant que le gouvernement n’imposera pas de nouvelles restrictions de type couvre-feu, limitation de déplacements, ou fermeture de certaines activités. 

Croissance 2022 prévue entre 3 et 4,5%

Malgré l’impact sur l’activité touristique et la consommation de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs et l’interdiction de servir de l’alcool dans les restaurants de 68 provinces, mesures remises en place pour endiguer l’épidémie d’Omicron, le JSCCIB a maintenu ses prévisions de croissance pour 2022 à 3-4,5 %.

"Nous nous attendons à ce que l'impact du variant Omicron se fasse sentir au premier trimestre 2022, après quoi la reprise économique se poursuivra au deuxième trimestre", a déclaré le président du groupe, Sanan Angubolkul, lors d'une conférence de presse. 

La Banque de Thaïlande (BoT), qui table sur 3,4% de croissance en 2022, a déclaré lundi que l'économie du pays devrait connaître une croissance plus faible que prévu au premier semestre en raison de l’incertitude liée à Omicron.

Retour aux niveaux pré-pandémiques au T1 de 2023

Le gouverneur de la banque centrale thaïlandaise, Sethaput Suthiwartnarueput, prévoit un retour de l’économie aux niveaux pré-pandémiques au premier trimestre 2023, tout en soulignant que les conditions de la reprise demeurent fragiles.

"Cette année ne sera pas moins difficile que ce à quoi nous avons été confrontés par le passé … mais la banque centrale est prête à engager de nouvelles mesures si nécessaire", a-t-il déclaré mardi.

Selon les données de la banque centrale, la stabilité financière des ménages et des entreprises demeure fragile, avec des niveaux élevés d'endettement, des dizaines de milliers d'entreprises fermées et plusieurs millions de personnes ayant perdu leur emploi totalement ou en partie durant cette crise qui dure depuis deux ans.

L'inflation devrait augmenter temporairement au premier semestre 2022, tout en restant dans l'objectif fixé par la BoT, a déclaré Piti Disyatat, gouverneur adjoint à la banque centrale.

La confiance des consommateurs thaïlandais en décembre était en hausse pour le quatrième mois consécutif, à son plus haut en neuf mois, selon l'indice de l'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise qui est passé de 44,9 en novembre à 46,2 en décembre.

Les exportations thaïlandaises ont grandement contribué jusqu’ici à atténuer le poids de l’effondrement du tourisme et de la consommation intérieure ces deux dernières années, avec une croissance estimée à 15-16% en 2022. Un taux qui pourrait atteindre 5 à 8 % en 2022, à la faveur de la demande mondiale et de la faiblesse du baht, estime le conseil national des transporteurs maritimes.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale