Des montres de luxe made in Cambodia en souvenir du sommet ASEAN

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 11/11/2022 à 00:06 | Mis à jour le 11/11/2022 à 03:39
Photo : Reuters
Montre-ASEAN-Hun-Sen

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen, passionné de montres de luxe, distribuera des montres sophistiquées fabriquées localement comme souvenirs aux dirigeants mondiaux lors du sommet de l’ASEAN qu'il accueille cette semaine.

Le Premier ministre cambodgien a partagé sur sa page Facebook officielle un gros plan du cadran de la montre en édition limitée comprenant des aiguilles en or, un boîtier transparent et un bracelet en cuir marron, arborant l’inscription "ASEAN Cambodge 2022" et "Fabriqué au Cambodge".

"Ces montres ont été préparées et assemblées par de purs techniciens cambodgiens, ce qui fait partie de la science et de la technologie et des développements du Cambodge", a écrit Hun Sen à propos des 25 montres en édition limitée.

Le président américain Joe Biden fait partie des dirigeants mondiaux présents au sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) dans la capitale Phnom Penh.

Une vidéo montre les engrenages intérieurs de la montre, avec des incrustations de "tourbillon" et de "vingt-cinq (25) rubis" et du nom de l'horloger cambodgien, Prince Horology.

Hun Sen, qui dirige le Cambodge depuis 37 ans, est régulièrement vu avec des montres de luxe au poignet, notamment des Patek Philippe et Richard Mille, qui valent plus d'un million de dollars chacune, alors qu'une grande partie de son pays se débat dans la pauvreté.

Haut niveau de savoir-faire

Le coût des montres de fabrication cambodgienne présentées en cadeau pour le sommet ASEAN n'a pas été rendu public.

Selon un expert en montres de luxe, d’après les photos et vidéos de la montre ASEAN, il semblerait que celle-ci soit équipée d’un très sophistiqué mécanisme de tourbillon, qui nécessite un haut niveau de savoir-faire et peut porter le prix d’une montre dans les centaines de milliers d’euros. Il a toutefois refusé de spéculer sur la valeur de la version cambodgienne.

"Le mécanisme n'est pas crucial pour la précision chronométrique, mais il est commercialisé comme une fonctionnalité complexe et (un élément important) d'une montre de luxe", explique Jeremiah Chan, rédacteur en chef du magazine Revolution basé à Singapour, spécialisé dans les montres haut de gamme.

Le bureau du Premier ministre n'a pas répondu aux questions de Reuters sur les montres Quant à Prince Horology - qui fait partie du groupe Prince appartenant au magnat sino-cambodgien Chen Zhi, il n'a pas pu être joint pour commenter.

Promouvoir les ambitions du Cambodge en matière d’horlogerie

Alors que certains Cambodgiens ont critiqué l'extravagance de ce fastueux cadeau, d'autres ont félicité Hun Sen pour avoir promu les ambitions naissantes du pays dans le domaine de l’horlogerie.

La première école d'horlogerie du pays composée d'experts suisses a ouvert ses portes en 2019.

"Elle représente vraiment notre pays", a déclaré Ramaneth Heur, un homme d'affaires. "Ces cadeaux (...) montrent que les Khmers sont capables de les fabriquer et d’entrer sur la scène mondiale."

Sok Eysan, porte-parole du Parti du peuple cambodgien de Hun Sen, a déclaré qu'il n'y avait "rien de politique ni d'étrange" dans le fait d’offrir ces montres.

"Cela relève de la gentillesse du pays hôte de les donner en souvenir aux dirigeants", a-t-il déclaré par téléphone.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale