Le ministre thaïlandais de la Santé veut doucher les touristes fumeurs de joints

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 18/08/2022 à 02:12 | Mis à jour le 19/08/2022 à 04:31
Photo : Reuters
Anutin-Charnvirakul-Cannabis

Le ministre de la Santé a rappelé mercredi aux touristes étrangers que la consommation cannabis dans l’espace public restait illégale en Thaïlande et que le tourisme de la défonce y était  mal venu

Le ministre thaïlandais de la Santé, Anutin Charnvirakul, a remis les pendules à l’heure mercredi vis-à-vis de la dépénalisation récente du cannabis dans un message destiné à décourager les candidats au voyage de venir en Thaïlande uniquement pour fumer de l'herbe.

"Nous n'accueillons pas ce genre de touristes", a-t-il déclaré aux journalistes, interrogé sur la consommation de marijuana à des fins récréatives observée chez les visiteurs étrangers.

En 2018, la Thaïlande est devenue le premier pays d'Asie du Sud-Est à légaliser le cannabis à usage médical. En juin, la plante a été retirée de la liste des stupéfiants de catégorie 5, ce qui a entraîné une explosion de la vente au détail et de la consommation récréative.

Malgré les appels du gouvernement à ne pas utiliser la plante pour s’envoyer en l’air, les coffee shops proposant de consommer le cannabis sur place dans des fumoirs spéciaux ont fleuri ces deux derniers mois et rencontrent un grand succès auprès des locaux et des touristes.

Rappel de l'ambassade de France sur le cannabis en Thaïlande

Mais comme lepetitjournal.com l’avait souligné au début de la dépénalisation, de nombreux messages ces derniers jours ont rappelé que fumer du cannabis en public reste passible d’une peine de trois mois de prison ou une amende pouvant aller jusqu'à 25.000 bahts (692,13 €).

L’ambassade de France, entre autres, a publié mercredi sur son site Internet et sur sa page Facebook un "Appel à la prudence concernant la consommation de cannabis".

Les commentaires d'Anutin Charnvirakul interviennent alors que la fréquentation touristique étrangère reprend des couleurs dans le royaume après plus de deux années à un niveau quasi nul. 

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est espère accueillir à 8 à 10 millions de voyageurs cette année, des prévisions récemment revues à la hausse. L'année dernière, ils n’ont été que 428.000 à entrer dans le pays, contre près de 40 millions en 2019.

Le cannabis récréatif a encore ses chances en Thaïlande

La Thaïlande a initialement axé sa politique en matière de cannabis sur le secteur de la santé et du bien-être, estimant que le cannabis médical pourrait lui rapporter 28 milliards de bahts (775 millions d’euros) cette année et pourrait dépasser les 100 milliards par an d'ici cinq ans.

Connu pour ses sorties à l’emporte-pièce contre les étrangers, le ministre de la Santé a toutefois déclaré que l'utilisation récréative pourrait éventuellement être explorée une fois qu'il y aura une meilleure compréhension de la drogue. "Cela pourrait arriver dans un avenir proche", a-t-il dit.

La politique thaïlandaise en matière de cannabis suscite également l'intérêt de voisins régionaux comme la Malaisie, qui étudie actuellement l'utilisation du cannabis à des fins médicales.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale