Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2238

L’île de Samui et ses deux voisines prêtes à rouvrir sans quarantaine le 15 juillet

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 07/07/2021 à 02:59 | Mis à jour le 07/07/2021 à 05:44
Photo : Roderick-Eime
Conrad-Hotel-Samui-by-Roderick-Eime

Après Phuket, la province de Surat Thani s’apprête à rouvrir le 15 juillet trois îles phares de son tourisme aux voyageurs vaccinés sans quarantaine

L'Office du tourisme de Thaïlande (TAT) a assuré que le programme "Samui Plus" qui consiste comme la "Phuket Sandbox" à accueillir les touristes vaccinés sans quarantaine, devrait s'ouvrir d’ici le 15 juillet aux demandes des voyageurs de l’étranger. Samui Plus couvre les îles de Samui, Koh Phangan et Koh Tao.

Le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn, a affirmé que le processus d'approbation ne serait pas retardé car la Gazette Royale, le Journal Officiel en Thaïlande, a publié la semaine dernière l’approbation pour les programmes de réouverture de Phuket et d’autres zones.

Toutefois, il manque encore l'aval du Centre de gestion de la crise du Covid-19 (CCSA) attendue cette semaine pour permettre au ministère des Affaires étrangères d’intégrer Samui Plus dans le processus d'enregistrement des certificats d'entrée (CoE).

Quelques différences notables sur les conditions

Le programme "Samui Plus" comporte un certain nombre de différences avec les conditions de la "Phuket Sandbox", principalement dues à la configuration de la zone et au fait que l’essentiel des infrastructures clés (aéroport et hôpitaux) se trouvent à Samui. 

Les touristes vaccinés seront par exemple tenus de rester à Koh Samui pendant les sept premiers jours de leur séjour avant de pouvoir se rendre sur Koh Phangan ou Koh Tao.

Autre différence, ils devront rester à leur hôtel ou autre lieu de villégiature pendant les trois premiers jours, puis ensuite leurs déplacements seront limités pour le reste de la semaine par un itinéraire restreint faisable dans le cadre de visites organisées.

Des touristes qui dépenses deux fois plus 

Selon le gouverneur de la TAT, cité par l’agence de presse gouvernementale (NNT), le nombre de touristes attendus sur le premier mois d’exploitation du programme est de l'ordre d'un millier de personnes, et les retombées économiques pour la province d'au moins 100 millions de bahts, soit 100.000 bahts (2.600 euros) de dépenses par personne en moyenne, c'est-à-dire deux fois plus qu’avant la crise du Covid – en 2019, le panier moyen des touristes étrangers s’établissait à 48.500 bahts (1.275 euros), selon Statistica.

Yuthasak Supasorn souligne que l'île vise des groupes spécifiques de voyageurs déjà connaisseurs des îles en question parmi lesquels ceux en quête d'expérience santé et bien-être ou encore les aficionados de la plongée qui pourront profiter de la régénération des fonds marins due à la forte baisse d’activité pendant plus d’un an.

La Thaïlande, qui a engagé la réflexion depuis plusieurs années déjà sur un éventuel repositionnement vers un tourisme haut de gamme, semble vouloir saisir l’opportunité offerte par la crise du Covid pour tirer un trait sur l’image de destination de masse et de tourisme de la fête par cher qui lui collait à la peau.

Sur les quatre premiers jours de la Phuket Sandbox, 1.416 arrivées de visiteurs depuis l’étranger ont été enregistrées.

Retrouvez sur le site de la TAT la foire aux questions sur les conditions d'éligibilité au programme Samui Plus 

0 Commentaire (s) Réagir