TEST: 2238

Deuxième fuite d’oléoduc dans le Golfe de Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 11/02/2022 à 00:00 | Mis à jour le 14/02/2022 à 03:53
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Neuf bateaux de la marine ont été déployés le 10 février pour contenir un déversement d'hydrocarbures depuis un oléoduc sous-marin à 20 km au large de la côte est de la Thaïlande
Marine-Thailandaise-pollution-Golfe

La Thaïlande est de nouveau à la lutte pour contenir une fuite d’oléoduc de la même compagnie responsable en janvier de la pollution d’une partie de la côte de la province de Rayong dans l’est du pays.

Des navires de la marine thaïlandaise ont été déployés jeudi dans le Golfe de Thaïlande pour contenir un nouveau déversement de pétrole depuis un oléoduc sous-marin, ont annoncé les autorités, deux semaines après qu'une première fuite dans la même zone a pollué une partie de la côte-est du pays.

L’oléoduc, propriété de Star Petroleum Refining Public Company (SPRC), avait fui une première fois le 26 janvier au large de la zone industrielle de Map Ta Phut, dans la province de Rayong, déversant entre 47.000 et 55.000 litres de pétrole dans la mer.

Il avait été réparé en une journée, mais une partie du pétrole qui s’en était échappé avait fini sa course sur une zone de plage dans la province de Rayong et le reste menacé la petite île touristique de Koh Samet et les coraux dans les eaux peu profondes. En 2013, une partie du littoral de Koh Samet avait été polluée par un incident similaire.

5.000 litres de pétrole dans le Golfe de Thaïlande

Jeudi, le même oléoduc a déversé 5.000 litres de pétrole et la cause de la fuite fait l'objet d'une enquête, a déclaré aux journalistes Attapon Charoenchansa, directeur général du département de contrôle de la pollution (PCD).

Le vice-gouverneur de la province de Rayong, Pirun Hemmarak, a déclaré que le dernier déversement, beaucoup moins important, était peu susceptible d'atteindre le rivage dans les conditions de marée actuelles.

Le SPRC a déclaré qu'il travaillait avec les autorités pour contenir le déversement.

La côte est de la Thaïlande fait cohabiter une vaste zone industrielle et portuaire avec des destinations touristiques prisées des touristes thaïlandais et étrangers.

Ce double épisode de pollution marine intervient alors que le secteur du tourisme en Thaïlande a été laminé par près de deux années de mesures sanitaires strictes aux frontières et vient tout juste de lever l’obligation de quarantaine.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale