Mardi 19 janvier 2021

Comment bien choisir son bien immobilier en Nouvelle-Zélande ?

Par New Zealand Services | Publié le 09/12/2020 à 22:40 | Mis à jour le 09/12/2020 à 23:09
Photo : Si vous avez le statut de résident en Nouvelle-Zélande, vous avez désormais la possibilité d’acheter un bien immobilier.
investir immobilier Nouvelle-Zélande

Si vous avez le statut de résident en Nouvelle-Zélande, vous avez désormais la possibilité d’acheter un bien immobilier. Un investissement immobilier est néanmoins une étape importante dans la vie et cela peut devenir assez stressant lorsque l’on ne connait pas les pratiques du pays. New Zealand Services, partenaire de tous vos projets, fait le point sur les choses à savoir avant de se lancer dans un projet immobilier en Nouvelle-Zélande. Les démarches à réaliser pour un achat sont différentes du système français. Il est donc nécessaire d’être bien renseigné et bien accompagné, tout au long du processus.

 

new zealand services

 

Choisir le type de bien et le quartier où vous souhaitez acheter

Les prix de l’immobilier étant très élevés en Nouvelle-Zélande (prix médian en octobre 2020 : 725 000$), il est possible que votre première propriété ne soit pas celle de vos rêves. Cela dit, il peut s’agir d’une première étape en tant que propriétaire.

Lorsque vous commencez vos recherches de biens immobiliers, il est fortement recommandé de passer un peu de temps à comparer les prix des biens qui vous intéressent et faire plusieurs “open home”. Cela vous donnera une idée plus claire de la valeur des biens et vous permettra de définir plus précisément ce que vous recherchez. Vous pouvez réaliser vos recherches sur TradeMe Property ou sur les sites des agences immobilières locales.

Que vous achetiez une propriété pour un investissement ou votre futur logement, il est important de penser au potentiel de revente ou de location du bien. À noter : la location est considérée comme un risque plus élevé par les banques et il est possible qu’elles ne prêtent pas autant qu'elles le feraient pour une propriété dans laquelle vous allez vivre. Vous souhaitez acheter un appartement ou une maison de ville ? Vérifiez également dans quelle mesure la banque peut vous prêter sur ces types de propriétés.

Exemples de questions clés à vous poser :

  • La maison est-elle proche des transports en commun ?
  • Y a-t-il des magasins à proximité ?
  • Quelles sont les écoles dans votre zone ?
  • Ce quartier a-t-il un marché locatif fort ?

Les points de vigilance avant d’acheter

L’agent immobilier en charge de la vente du bien représente uniquement les intérêts du vendeur. En tant qu’acheteur il est important d’être accompagné par un « buyer agent ». Pour cela vous devrez signer un contrat dédié avec votre « buyer agent ».

Veillez à avoir un apport financier (« deposit ») suffisant. Le montant de cet apport est généralement de 20% du prix d’achat de la maison.

Prenez contact avec votre banque pour obtenir un accord de principe sur la demande de prêt.

Rapprochez-vous d’un avocat pour la vente et vous faire accompagner dans la transaction juridique. Votre avocat pourra notamment vous aider à vérifier l’ensemble des documents relatifs à la propriété. Ne signez rien sans l’avoir consulté au préalable.

Vérifiez le titre de propriété pour savoir si le terrain est en « freehold », « cross lease », « lease hold », « unit title »*.

Vérifiez la nature du terrain et en fonction de votre projet, l’usage possible de la propriété. Une partie de votre bien peut-il être réhabilité en cabinet professionnel ? Votre bien doit-il être réservé à un usage résidentiel uniquement ?

Comparé à la France, il y a moins de documents obligatoires à fournir à l’acheteur. C’est à ce dernier qu’incombe la responsabilité de faire les vérifications préalables.

Exemples : la commande d’un building report, du LIM report, la réalisation d’un « meth test » ou encore la vérification de la légalité des constructions de la propriété (salle de bain, terrasse…), etc.

Les enchères sont une pratique de plus en plus courante en Nouvelle-Zélande. Lors de vos recherches de biens sur TradeMe par exemple, il sera fréquent de voir la mention « To be auctioned » dans l’annonce. Il y a donc de fortes chances que la maison de vos rêves ne fasse pas exception ! 

 

- Lire notre article : Acheter un bien immobilier en Nouvelle-Zélande : zoom sur les enchères -

 

Une fois que le contrat est signé et daté, les deux parties sont liées juridiquement. Il n’existe pas de période de rétractation comme dans le système français.

Le vocabulaire immobilier en Nouvelle-Zélande*

Freehold : vous avez la pleine propriété de votre bien et du terrain.

Cross-lease : vous avez la pleine propriété de votre bien mais vous partagez certaines parties (exemple : droit de passage).

Leasehold : vous avez le droit d’usage du bien mais pas la propriété du terrain.

Strata ou Unit Title : Courant pour un appartement ou une maison de ville. Cela signifie que vous avez la pleine propriété de votre bien mais que la propriété des parties communes est partagée entre les membres de la co-propriété.

 

Un projet d’achat immobilier en Nouvelle-Zélande ? Contactez dès à présent l’équipe de New Zealand Services, le partenaire de tous vos projets : investissements, immigration, études, séjours linguistiques, entrepreneuriat…

 

New Zealand Services

New Zealand Services

New Zealand Services vous accompagne dans tous vos projets en Nouvelle-Zélande : investissements, immigration, études, séjours linguistiques, entrepreneuriat… Notre équipe vous conseille et vous guide à chaque étape pour que votre projet devienne réalité.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet