Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2237

La culture Māori au programme des écoles néo-zélandaises

Par Juliette Sbranna | Publié le 17/06/2021 à 17:33 | Mis à jour le 21/06/2021 à 17:26
Cours de Mau Rakau l'art martial traditionnel Māori

Des enseignements Māori pourraient être dispensés dans les écoles de Nouvelle-Zélande dans le cadre de la nouvelle NCEA, le certificat national de réussite scolaire , diplôme officiel du secondaire en Nouvelle-Zélande.

Le Raranga (tressage) Mau Rakau (un art martial traditionnel) et whakairo (sculpture) font partie des 13 matières envisagées pour les élèves des niveaux 2 et 3 de la NCEA.

L'opportunité d'apprendre aux jeunes Néo-Zélandais l’histoire et la culture Māori

Heperi Harris, gestionnaire de Te Puna Wānaka, le centre pour l’engagement des Māori et des Pasifika, voit ici l'opportunité d'apprendre aux jeunes Kiwis l’histoire et la culture Māori : « Le fait de préconiser des sujets comme ceux-ci pour qu’ils fassent partie de l’orientation future d’Aotearoa et de Te Waipounamu les inciteront, nous l’espérons, à ouvrir de nouvelles voies potentielles pour eux-mêmes et pour nos collectivités. »

Une refonte du NCEA

En mai 2019 le gouvernement a annoncé un ensemble de sept changements pour  renforcer la NCEA et maintenir la confiance dans les qualifications de la Nouvelle-Zélande comme : rendre les NCEA plus accessibles, avec moins d’obstacles pour les apprenants handicapés en plus de faciliter les demandes de soutien . Développer de nouvelles façons de reconnaître les Māori et renforcer les capacités des enseignants à améliorer les ressources, soutien et les voies dues te ao Māori pour les apprenants Māori et même maintenir le niveau 1 du NCEA en option.

Des matières comme l'éducation en extérieur ont déjà été testées pour permettre possibilité d’obtenir des crédits pour  le NCEA tout en participant à des activités de plein air ; les cours comprennent l’escalade, le développement personnel, le vélo tout terrain ou le kayak. D’autres, comme les mathématiques appliquées et les sciences, ont été proposées pour offrir aux étudiants plus de choix et d’options pour les carrières futures. 

Les sujets proposés ne sont pas définitifs et le ministère de l’Éducation cherche à recueillir les avis jusqu’au 11 août. Les décisions finales seront prises en septembre.

 

LPJ Auckland logo

Juliette Sbranna

Rédactrice web @ Le Petit Journal Auckland I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir