TEST: 3715

KristO, pianiste & compositeur, pour la première fois en Espagne, à Malaga, au MIMMA

Par Bernard Frontero | Publié le 10/12/2021 à 12:12 | Mis à jour le 18/12/2021 à 00:22
KristO MIMMA Malaga

C’est une première! KristO, pianiste & compositeur français de musique néoclassique, se produit pour la première fois en Espagne et c'est à malaga ce dimanche 12 décembre au MIMMA ! Nous lui avons posé quelques questions avant ce concert exceptionnel.

KristO Malaga

Tout d'abord votre musique ressemble à quoi et s'adresse à qui ?

Ma musique a pour base des mélodies en piano solo. Elle se situe entre néo-classique, ambient & électro, puisque les arrangements, souvent assez riches sont réalisés dans cet univers. Elle propose un style très singulier, sensible, et qui touche, car chaque titre raconte une histoire, et l'ensemble est organisée tel un opéra. On pense parfois à Woodkid, Maxence Cyrin, NilsFrahm, parfois à Einaudi, Tiersen ou Chilly Gonzales

Quant au public, ce qui m'a bluffé dès la sortie du 1er album en 2019, et ça se vérifie à chaque concert, c'est qu'elle touche un public très large : un adolescent de 15 ans et une jeune femme de 30 ans, autant qu'un homme de 45 ans ou une femme de 75 ans.

Vous veniez du monde l’innovation, pas du milieu de la musique… Comment est né ce projet artistique?

Un producteur électro tombe en amour devant mes mélodies, me propose de co-produire mon premier album

De manière assez curieuse ! A 40 ans, en mal de paternité, je fais cette promesse folle : si j'ai un jour la chance d'avoir une fille, je lui offrirai un album de piano ! Cette fille tant désirée, Malou, arrivera quelques mois plus tard. Le hic, c‘est que je viens tout juste de me mettre au piano, et que je n'ai à mon actif qu'une seule composition. Il me faudra quelques années pour tenir cette promesse : des premières compositions, des encouragements de pianistes reconnus, la rencontre avec Will Zégal (BHT, Vocal Bardak), producteur électro qui tombe en amour devant mes mélodies et me propose de co-produire le premier album... Et du travail aussi, beaucoup de travail, pour arriver à un 1er album sorti en 2019, puis à ce 2ème, UNE VIE, fruit de live, de rencontres, de maturation et d'exigences artistiques.

Un 2ème album UNE VIE vient de sortir… Quelles particularités ?

Cet album est vraiment né de rencontres et de live. Pour réaliser le 1er concert j’ai du reprendre chaque morceau à zéro pour le dépouiller complètement. Et de nouvelles mélodies sont donc naturellement venues. Je voulais un 2ème album plus ambitieux, plus puissant.  On trouvera dans cet album tout l’éventail des émotions : la joie (Balkane), la nostalgie (Adolescent), l’allégresse (Esperanz'A)… La douleur de l’absence aussi parfois (Doumima). Mais c’est aussi une expérience artistique ambitieuse, avec le morceau orchestral Une Vie, organisé en trois mouvements distincts, comme un opéra. Cet album, c’est enfin la rencontre artistique avec la sublime chanteuse de jazz Koco, qui a porté le titre Esperanz’A vers des sommets d’émotions, de puissance et d’allégresse.

Et ce 1er concert en Espagne, pourquoi Malaga ?

C'est avant tout une rencontre encore ! J'avais besoin de faire des images autour d'un piano pour le clip d'Andalouse. J'étais venu dans ce Musée et j'avais trouvé le lieu très beau.

Ùn ravissement pour moi!

Nous avons sollicité la direction qui nous a donné son accord. Et pendant que je prenais des images, le régisseur était là en train d'écouter, a été touché par ce qu'il entendait je crois, et nous a proposé ce concert. Qui est un ravissement pour moi car ma compagne est née à Málaga et y a retrouvé ses racines il y a 5 ans. Nous y séjournons très régulièrement depuis, 3 à 4 fois par an.

 

Merci à Mathilde Valverde pour son appui.

 

Rendez-vous au MIMMA, Calle Beatas de Malaga, dans le Centre Historique, ce dimanche 12 décembre, concert à midi, gratuit avec l’entrée au musée. 

Pour vous donner quelques notes de ce concert, voici le morceau ANDALOUSE, un hommage à la compagne du pianiste et, nous confie t’il, à toutes les femmes de cette région d'Espagne qui ont un état d'esprit si particulier fait de force et de tendresse.

 

bernard frontero

Bernard Frontero

Directeur de l’édition LePetitJournal.com/Andalousie. Ayant collaboré avec la presse francophone au cours de 25 passionnantes et dynamiques années en assurant la direction de centres culturels français à travers le monde
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale